Gehyra mutilata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gehyra mutilata
Description de l'image Gehyra mutilata.jpg.
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Gekkota
Famille Gekkonidae
Genre Gehyra

Nom binominal

Gehyra mutilata
(Wiegmann, 1834)

Synonymes

  • Hemidactylus mutilatus Wiegmann, 1834
  • Hemidactylus peronii Duméril & Bibron, 1836
  • Dactyloperus insulensis Girard, 1857
  • Hemidactylus platurus Bleeker, 1859
  • Gecko pardus Tytler, 1865
  • Peropus packardii Cope, 1869
  • Hemidactylus navarri Dugés, 1884
  • Gehyra insulensis Boulenger, 1885

Gehyra mutilata est une espèce de geckos de la famille des Gekkonidae[1].

Il est appelé "margouillat blanc" ou "margouillat" sur l'île de La Réunion.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre[1],[2] :

Elle a été introduite en Nouvelle-Zélande, au Mexique et à Hawaï et en Californie aux États-Unis. A La Réunion, l'espèce est présente depuis le 18e siècle[3].

Description[modifier | modifier le code]

Gehyra mutilata de l'île de La Réunion
Gehyra mutilata de Java

C'est un gecko est assez petit, avec un corps fin et une longue queue, près de la moitié de la longueur totale, qui est pincée à la base. La couleur de base est gris-rosé, avec de nombreux points plus ou moins clairs ; terne dans la journée, translucide la nuit.

Son cri est caractéristique : "guek guek guek". Il est insectivore et se nourrit plutôt la nuit, lorsque ses proies s'approchent d'une source lumineuse.

Ses pattes ventousées lui permettent des déplacements assurés sur les murs et plafonds. Très commun dans les maisons, il peut-être la proie de l'araignée dite "Babouk", Heteropoda venatoria[3].

Philatélie[modifier | modifier le code]

Ce gecko a été figuré sur un timbre du Kiribati de 1986 (35 c.).

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Wiegmann, 1835 "1834" : Beiträge zur Zoologie gesammelt auf einer Reise um die Erde. Siebente Abhandlung. Amphibien. Nova Acta Physico-Medica, Academiae Caesarae Leopoldino-Carolinae, Halle, vol. 17, p. 185-268 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Référence Reptarium Reptile Database : Gehyra mutilata 
  2. Ineich & Massary, 1997 : Geographic Distribution. Gehyra mutilata. Herpetological Review, vol. 28, n. 2, p. 95
  3. a et b Martiré, Dominique., 100 animaux indigènes ou exotiques de la Réunion, Orphie, (ISBN 9782877638883 et 287763888X, OCLC 1003298688, lire en ligne), p.40