Gazoduc Iran-Irak-Syrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


économie gazière de l'Iran

Le gazoduc Iran-Irak-Syrie est un projet allant du champ gazier iranien-qatari North Dome (South Pars) vers la Syrie, oú il ira ensuite approvisionner les clients européens.

Description[modifier | modifier le code]

Le gazoduc est nommé « le gazoduc de l'amitié » par les gouvernements impliqués et « gazoduc islamique » par certaines sources occidentales[1]) et traversera l'Iran, l'Irak, la Syrie ainsi qu'éventuellement le Liban afin d'approvisionner les clients européens, irakiens, syriens et libanais[2]. Le gazoduc aura 5 600 km de long et aura un diamètre de 56 pouces.[2]. Un projet précédent nommé le gazoduc perse prévoyait d'acheminer le gaz North Dome (South Pars) vers l'Europe par la Turquie, mais fut abandonné après que la compagnie suisse Elektrizitätsgesellschaft Laufenburg ait mis fin à son contrat avec l'Iran en octobre 2010 à la suite des sanctions américaines contre l'Iran[3],[4].

L'Irak a signé un agrément avec l'Iran en juin 2013 afin d'en recevoir du gaz naturel destiné à alimenter les centrales électriques de Bagdad et de Diyala[5].

Ce gazoduc sera un concurrent du Nabucco entre l'Azerbaïdjan et l'Europe[2] ainsi que du gazoduc Qatar-Turquie[6].

Liens et références externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]