Gaz naturel en Russie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En 2013, la Russie est le premier exportateur de gaz naturel, avec 196 milliards de m3 (15,1 % des exportations mondiales). Deuxième producteur mondial, les réserves de la Russie, estimées à 48 000 milliards de m3, sont cependant cinq fois plus grandes que celles des États-Unis, qui produisent chaque année 681 milliards de m3, contre 669 milliards pour la Russie[1]. Le gaz naturel russe joue un grand rôle dans l'économie du pays, qui fournit un quart du gaz naturel consommé en Europe. Cette ressource énergétique rend la Russie et certains états d'Europe occidentale interdépendants. L'Ukraine, par laquelle passe 80 % du gaz russe exporté vers les pays de l'union européenne, joue un rôle de premier plan dans la fourniture du gaz russe. Entant qu'ancien berceau gazier de l'Union Soviétique, ses gisements occidentaux constituent dorénavant un stockage tampon incontournable pour assurer la continuité de l'approvisionnement entre les périodes estivales et hivernales.

Production[modifier | modifier le code]

En Russie le gaz naturel est principalement extrait en Sibérie et dans la mer de Barents par Gazprom, qui représente plus de 90 % de la production nationale. Issue de la privatisation du ministère soviétique de l'industrie gazière, cette société contrôle près de 16 % des réserves mondiales et est en 2014 la première entreprise russe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. CIA World Factbook