Gaulanitide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palestine au Ie siècle, royaume d'Agrippa Ier[1]
Région approximative sur laquelle s'étendait la Gaulanitide.

La Gaulanitide était une région du Moyen-Orient entre les IIe siècle av. J.-C. et VIIe siècle, prospère en particulier sous l'Antiquité romaine[2]. Elle s'étendait du mont Hermon jusqu'au fleuve Hiéromax (aujourd'hui Yarmouk) avec pour localités principales Panéas (ou Césarée de Philippe), Hippos, Gaulon (Golan, Jawlan, aujourd'hui Saham al-Jawlan) et Gamla, ce qui correspond approximativement à la région actuelle du Golan[3],[2],[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

À la fin du IIe siècle av. J.-C., l'Empire séleucide qui domine l'actuelle Syrie s'effondre. Hasmonéens, Nabatéens, Ituréens, Hérodiens puis Romains s'affrontent pour le contrôle de la région. Après la victoire romaine, la Gaulanitide est rattachée à la province romaine de Syrie puis partagée entre les provinces de Phénicie et de Palestine. Peu à peu, les cultes païens araméens ou arabes sont remplacés par le christianisme[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. source : Mireille Hadas-Lebel, Rome, la Judée et les Juifs, Paris, A. & J. Picard,‎ , p. 100
  2. a, b et c Julien Aliquot, The history and antiquities of al-Golan - International Conference, al-Bassel Center for Archeological Research and Training, 2007-2008
  3. Gaulanitide sur cosmovisions.com.
  4. Julien Aliquot, Histoire et épigraphie de la Gaulanitide : le cas de Mashara.