Gato Barbieri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barbieri.
Gato Barbieri
Description de cette image, également commentée ci-après
Gato Barbieri en 1970.
Informations générales
Nom de naissance Leandro Barbieri
Naissance
Rosario Drapeau de l'Argentine Argentine
Décès (à 83 ans)
New York Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical jazz
Instruments saxophone ténor
Labels Impulse! Records, A&M Records, Flying Dutchman Records, United Artists Records, ESP-Disk, Durium Records, Columbia Records

Leandro Barbieri dit Gato Barbieri, né à Rosario en Argentine le et mort le [1] à New York, est un saxophoniste ténor argentin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de charpentier, Gato Barbieri s'essaye au violon et découvre le saxophone par son oncle maternel[2]. Il débute en prenant pendant cinq ans des cours de clarinette à Buenos Aires, puis aborde le saxophone alto et la composition. Il joue dans l’orchestre de Lalo Schifrin en 1953 et choisit le ténor en 1955[3].

En 1970, il apparaît et joue dans le film Carnet de notes pour une Orestie africaine[4] de Pier Paolo Pasolini[3].

Il gagne une notoriété mondiale après son passage au festival de jazz de Montreux et à la suite de sa contribution, en 1972, à la bande originale du Dernier Tango à Paris de Bernardo Bertolucci (sous la direction d’Oliver Nelson)[3].

En France, un de ses titres est choisi par Jean-Louis Foulquier comme générique de son émission Pollen sur France-Inter dans les années 1980 et 1990. Le morceau, Europa, est une libre adaptation d'un titre de Carlos Santana intitulée Europa earth's cry heaven's smile.

Le poète français Tom Buron lui rend hommage dans Ode-Ouragan pour Gato Barbieri, inspiré par l’album de 1973 Chapter One : Latin America.

Éléments de discographie[modifier | modifier le code]

  • Complete communion, Don Cherry, 1965
  • In search of the mystery, 1967
  • Confluence, en duo avec Dollar Brand, 1968
  • The Jazz Composer's Orchestra, Michael Mantler, 1968
  • Escalator over the hill, Carla Bley, 1969
  • The Third World, 1970
  • El pampero, 1971
  • Fenix, 1971
  • Last Tango in Paris, bande originale du film de Bernardo Bertolucci, 1972
  • Under fire, 1973
  • Bolivia, 1973
  • Chapter one: Latin America, 1973
  • Chapter two: Hasta siempre, 1973
  • Tropic Appetites, Carla Bley, 1974
  • Yesterdays, 1974
  • Chapter three: Emiliano Zapata, 1975
  • Chapter four: Alive in New York, 1975
  • Caliente !, 1976
  • Ruby, Ruby, 1976
  • Tropico, 1978...
  • Apasionado, 1981...
  • Passion and fire, 1984
  • Seven servants, bande originale du film de Daryush Shokof, 1996
  • Qué pasa, 1997
  • Ché, corazon!, 1999
  • The Shadow of the Cat, 2002

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Latin Jazz saxophonist Gato Barbieri dies at age 83 », sur kelownadailycourier.ca, 2 avril 2016.
  2. « Le dernier tango de “Gato” Barbieri », sur Le Monde, .
  3. a b et c Voir sur francemusique.fr.
  4. Titre original : Appunti per un'Orestiade africana.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gato Barbieri, Testi e sceneggiatura di Lillo Gullo e Angelo Leonardi, Disegni di Fabio Visintin, Edizioni Ottaviano, Milano, 1979

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]