Gates (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Gates étaient un peuple aquitain ou proto-basque dont la localisation exacte n'est pas connue.

Ils sont parmi ces peuples qui se soumirent à Publius Crassus en 56 av. J.-C.[1]. D'après l'ordre de l'énumération qu'en donne César (BG III, 27) entre les Elusates (Eauze) et les Ausques (Auch), on peut les situer en Haut-Armagnac du côté de Vic-Fezensac ou Mirande. On les identifie parfois aux Lactorates, mais ceux-ci étaient depuis longtemps alliés aux Romains et n’ont donc pas eu à faire allégeance à Crassus.

Article connexe : Guerre des Gaules.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jules César (trad. Désiré Nisard), Commentaires sur la Guerre des Gaules : Commentarii de Bello Gallico, vol. 3, Paris, Didot, (lire sur Wikisource) :

    « Au bruit de cette victoire la plus grande partie de l'Aquitanie se rendit à Crassus, et envoya d'elle-même des otages. De ce nombre furent les Tarbelles, les Bigerrions, les Ptianii, les Vocates, les Tarusates, les Elusates, les Gates, les Ausques, les Garunni, les Sibuzates, et les Cocosates. »