Gaston Vuillier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant français
image illustrant un dessinateur ou un illustrateur image illustrant la Corrèze
Cet article est une ébauche concernant un peintre français, un dessinateur ou un illustrateur et la Corrèze.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Gaston Vuillier
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
Nationalité
Activité

Gaston Vuillier (Perpignan, 1845 - Gimel, 1915) est un artiste dessinateur, voyageur et ethnographe, qui a travaillé pour les grandes revues illustrées du XIXe siècle, en particulier Le Tour du monde.

À partir de 1892, c’est en Limousin, à Gimel, que Vuillier trouva son port d’attache, fasciné par la beauté des paysages de ce lieu. Il lutta farouchement en faveur de la sauvegarde et de la protection du site des cascades.

Il peint de célèbres œuvres et des autoportraits tels que Le vocero, La sorcière, Le pavillon, Au bord de l'étang...

Passionné par les pays méditerranéens, il publia des ouvrages sur la Sicile, la Tunisie, la Corse, la Sardaigne. Il s'attacha particulièrement aux Baléares, et publia en 1888 Voyage aux îles baléares. Accueilli à plusieurs reprises par l'archiduc Louis-Salvador de Habsbourg-Lorraine dans ses propriétés de Majorque, il éprouva beaucoup de sympathie pour ce mécène, ouvert aux arts et aux sciences. Leur relation cordiale est amplement développée dans le roman de Jean-Louis Sarthou L'archiduc sans frontière (Editions du Vieux Caroubier, 2013).  

Une biographie intitulée Gaston Vuillier ou le trait du voyageur retrace l'histoire de ce dessinateur, jusqu'à son combat pour protéger les cascades de Gimel.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :