Gaston Rageot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gaston Rageot
Naissance
Alençon
Drapeau de la France
Décès (à 70 ans)
Marseille
Drapeau de la France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français

Gaston Rageot est un romancier, essayiste et critique littéraire français né le à Alençon[1] et mort le à Marseille[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève à l'École normale supérieure, agrégé de philosophie, enseigne la philosophie dans les lycées à Paris, tout en publiant des romans et des essais, il tient une chronique littéraire dans le journal Le Gaulois et il collabore aux Nouvelles littéraires, au Figaro et au Temps.

Il collabora à la Revue des deux mondes et a La Revue de Paris.

Il devient président de la Société des Gens de Lettres et commandeur de la légion d'honneur.

Lors de la seconde guerre mondiale, il quitte Paris pour se réfugier à Marseille, ville où il meurt d'une embolie en janvier 1942.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Succès : auteurs et public, essai de critique sociologique, Felix Alcan, 1906
  • Les Savants et la Philosophie, essai, Felix Alcan, 1908
  • Un grand homme, roman inédit, illustrations de Léon Fauret, 1908
  • La lumière rouge, nouvelle; Illustrations de J. Simont, 1910
  • La voix qui s'est tue, roman; Illustrations de J. Simont, 1913
  • La natalité : ses lois économiques et psychologiques, essai; Flammarion, Bibliothèque de philosophie scientifique, 1918
  • Quatre ans d'alliance : l'amitié britannique, Berger-Levrault, 1918
  • Petite histoire de la France en guerre, dédiée aux Alsaciens-Lorrains, 1919
  • Le Roman au XIXe siècle / Balzac : la comédie humaine, Conférence; 1921
  • Le Jubé, roman, 1921
  • Deux faces de l'esprit contemporain. Anatole France, Maurice barrès, essai; Cercle de la librairie, 1924
  • La vocation de Jean Douve, roman, Plon-Nourrit, 1926
  • Sens unique : circulation des idées, essais, Plon, 1926
  • L'homme standard, Plon, 1928
  • Tels que nous sommes, roman; L'illustration, 1933
  • Pleine eau, roman; L'illustration, 1936
  • Madame du Deffand, A. Michel, 1937.
  • Anne-Jeanne, roman; L'illustration, 1938
  • Cause perdue, roman; Plon, 1943

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de l'Orne, commune d'Alençon, acte de naissance no 23, année 1871 (sans mention marginale de décès) (consulté le 11 juillet 2014)
  2. Le Figaro du 2 février 1942 (consulté le 11 juillet 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]