Gaston Plissonnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gaston Plissonnier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
Nationalité
Activité
Conjoint
Autres informations
Parti politique
Distinctions

Gaston Plissonnier est un homme politique français, né le à Bantanges (Saône-et-Loire) et décédé le .

Famille[modifier | modifier le code]

Il est l'époux de Juliette Dubois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entré au Parti communiste français en 1935, il devient secrétaire fédéral du Loir-et-Cher (1948-1953). Il gravit ensuite les échelons du Parti : membre du Comité central (1950-1990), du Secrétariat (1956-1990) et du Bureau politique (1964-1990).

C'est une personnalité omniprésente dans le fonctionnement du Parti : chargé de la « montée des cadres » c'est à lui que revient le choix de promouvoir — ou de rétrograder — les cadres militants au sein de la hiérarchie communiste. En 1970, il favorise l'élection au secrétariat général de Georges Marchais aux dépens de Roland Leroy, trop proche des intellectuels, parfois contestataires. Il était chargé du soutien financier clandestin aux PC portugais et espagnol pendant leur clandestinité; il assure l'intérim du Secrétariat Général quand Georges Marchais est frappé d'une crise cardiaque en 1976. Les meilleurs connaisseurs du PCF le qualifiaient de « mémoire vivante » du communisme international. La presse le surnommait le « secrétaire perpétuel » du Parti.

Il fut chevalier et officier de la Légion d’honneur.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gaston Plissonnier. Une vie pour lutter, Entretien avec Danielle Bleitrach, Messidor, Paris, 1984