Gaston Dupuis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Officier général francais 2 etoiles.svg Gaston Dupuis
Naissance
Metz, France
Décès (à 58 ans)
Le Meix-Tiercelin, France
Mort au combat
Origine Drapeau de France Français
Allégeance Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 1874-1915
Conflits Première Guerre mondiale
Commandement 67e brigade d'infanterie
Faits d'armes Première bataille de la Marne
Distinctions Officier de la Légion d'honneur Officier de la Légion d'honneur
Croix de guerre 1914-1918, palme de bronze Croix de guerre 1914-1918, palme de bronze

Gaston Dupuis, né à Metz le et mort le au Meix-Tiercelin, est un général de brigade français de la Première Guerre mondiale. C'est l'un des 42 généraux français morts au combat durant la Première Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gaston Dupuis naît à Metz, en Moselle, le . Il entre à l'École de Saint-Cyr en 1874 et en sort officier en 1876. Il sert alors comme officier des chasseurs à pied et des zouaves. Il suit les cours de l'École Supérieure de Guerre de 1883 à 1885. En tant que lieutenant-colonel, il est affecté au 82e régiment d'infanterie basé à Montargis. Promu général de brigade en 1913, Gaston Dupuis est affecté à l'état major général de l'armée. Nommé commandant de la 67e Brigade d'infanterie, Gaston Dupuis est tué par un obus au cours de la Première bataille de la Marne, le . Il était Officier de la Légion d'honneur.

Citation à l'ordre de l'armée : A conduit de la manière la plus brillante sa brigade aux combats des 22, 27 et 28 août, des 7 et 8 septembre, où il a été tué dans une tranchée, par un obus allemand, en donnant le plus bel exemple de crânerie à la troupe qu'il a su garder intacte sous ses ordres[1]

Une rue de Metz, dans le quartier de Metz-Centre, rend hommage à ce messin d'exception.

Son fils, le général de brigade Jean Dupuis (1895-1945), est mort en déportation à Buchenwald.

Décorations[modifier | modifier le code]

Officier de la Légion d'honneur Officier de la Légion d'honneur (décret du 30 décembre 1908).

Croix de guerre 1914-1918, palme de bronze Croix de guerre 1914-1918, palme de bronze.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A l'ordre du jour : citations, promotions, Légion d'honneur, médaille militaire (8 août 1914-29 décembre1914), Berger-Levrault, Paris sur [1]