Gaston Dumestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dumestre.
Gaston Dumestre
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Gaston Victor Pierre Dumestre, né le à Tarbes et mort le à Nice, est un romancier, poète, parolier, rédacteur en chef, directeur artistique, critique dramatique et librettiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gaston Dumestre commença dans divers métiers (coureur cycliste, chauffeur de camion, conférencier, marchand de vins de Champagne), avant de s'orienter vers l'écriture, la chanson et le spectacle.

Attiré très tôt par le cabaret, il a été engagé comme chansonnier à Montmartre en 1893 par Rodolphe Salis au "Chat noir", avant de collaborer avec Xavier Privas à "La Veine" puis avec Jacques Ferny et Jehan Rictus à "La Truie qui file".

Auteur-compositeur[modifier | modifier le code]

En 1894, il créait les paroles de la chanson Les Inquiets chantée notamment par Damia ou par Jack Mirois, au cabaret Au Lapin Agile.

En 1902, Gaston Dumestre a été nommé directeur des éditions musicales Francis Salabert pour la Belgique et les Pays-Bas et s'installe à Bruxelles jusqu’à la Première Guerre mondiale.

En 1903, il créait les paroles et la musique de la chanson Lettres d'un déserteur chantée par Félix Mayol. La même année il compose Lettre à Colombine, chantée également par Félix Mayol.

En 1905, il écrit La Berceuse des bébés.

En 1907, il écrit les paroles de la chanson Les secrets du Jiu Jitsu, chantée par Marcelle Norcy, la divette du Casino de Paris.

En 1908, il écrit le livret "la Makote" sur une musique d'Eugène Poncin, chanson interprétée par Félix Mayol et publié aux éditions Charles Mayol.

En 1911, il écrit les paroles et la musique de Bonjour m'amour, chantée par Félix Mayol à La Scala.

Il écrit également Lettres d'un comdamné pour Félix Mayol à La Scala.

En 1927, il écrit La maison de mon cœur est prêtesur une musique de Fréhel, pour les cabarets de Montmartre.

Romancier[modifier | modifier le code]

En 1909, il publie son premier roman, Monsieur Van Grippenbergh à Ostende en Belgique. Il écrit ensuite Monsieur Crotte. Roman de la vie bruxelloise.

En 1921, publication de Colombinella, coécrit avec L. G. Delabre.

Durant l'entre-deux-guerres, Gaston Dumestre écrira plusieurs romans aux éditions de L'Atelier, sise à Biarritz, notamment Le crime de Bougresse (1932), Jeunesse orageuse (1933), Les jambes de la star (1933), Le secret du bonheur, Cul d'acier" et "La bande à Phi-Phi et La Puce ou le jeune homme à la Simcacinq (1937).

Librettiste[modifier | modifier le code]

Il se lance alors dans la rédaction de plusieurs livrets d'opérettes, puis de comédies musicales. Il rencontre le compositeur français d'origine polonaise Josef Szulc avec qui il va collaborer sur plusieurs livrets, notamment "Flup !" (création à Bruxelles en 1913), "Titin" (création à Paris, au Bataclan, en 1920), La Tasse de thé (livret coécrit avec Roger Ferréol, première au Bataclan à Paris, en 1920), "La Victoire de Samothrace" (en 1923), et "Vivette" (création à Liège en 1924).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]