Gaston Casimir Saint-Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gaston Casimir Saint-Pierre
Gaston-Casimir Saintpierre photo.jpg

Gaston Casimir Saint-Pierre vers 1897.

Naissance
Décès
(à 83 ans)
Paris
Nationalité
Activité
Maître
Mouvement
Distinction

Gaston Casimir Saint-Pierre, né le à Nîmes, et mort le à Paris, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gaston Casimir Saint-Pierre est l'élève de Léon Cogniet et Charles Jalabert à Paris, il effectue plusieurs voyages en Afrique du Nord et à Alger d'où il ramène de nombreux croquis et dessins.

En 1900, il peint une toile représentant Marseille pour décorer la grande salle du restaurant Le Train bleu à la gare de Lyon à Paris.

Il réalise des panneaux décoratifs pour la cathédrale du Sacré-Cœur d'Oran.

Gaston Casimir Saint-Pierre et promu au rang d'officier de la Légion d'honneur.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

En Algérie
En France

Estampes[modifier | modifier le code]

  • Esclaves occidentales, captives en Afrique du Nord, eau-forte[2].
  • Romance arabe, vers 1870, photogravure[2].

Œuvres exposées au Salon des artistes français[modifier | modifier le code]

  • 1865 : Léda.
  • 1866 : Le Sommeil de la nymphe.
  • 1868 : Amour riant de ses coups (obtient une médaille).
  • 1870 : Les Adieux, maisons juives à Oran.
  • 1872 : Bacchante.
  • 1873 : Indifférence et tendresse.
  • 1880 : La Caresse inattendue.
  • 1901 : L'Attente au rendez vous.
  • 1912 : La Fortune.
  • 1914 : La Vierge et l'Enfant.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1975 : galerie des beaux-arts de Bordeaux, « Pompiérisme et peinture équivoque », no 52 du catalogue.
  • 1976 : « Diverses tendances de la peinture française au XIXe et au début du XXe siècle », musée de Calais, n°47 du catalogue.
  • 1995 : « Dix ans d'acquisitions, dix ans de restaurations », musée de Narbonne, juillet à septembre 1995.
  • 1997 : « Parfums d'Orient ».[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. notice RMN en ligne.
  2. a et b Collectif, Gérôme et Goupil, Art et Entreprise, Réunion des Musées nationaux, Paris, 2000.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The New-York Times, 24 avril 1886[réf. incomplète].
  • L. Thornton, La femme dans la peinture orientaliste, 1989.
  • The New-York Times, 29 avril 1895[réf. incomplète].
  • Jules Martin, Nos peintres et sculpteurs, graveurs, dessinateurs, Paris, Flammarion, 1897.
  • D. Alaux, Catalogue des tableaux du musée de peinture de Bordeaux, 1910 (Daphné no 579)?
  • Collectif, Le Train Bleu, Éditions Presse Lois Unis Service, Paris, 1990, (ISBN 2908557010).
  • Collectif, Gérôme et Goupil, Paris, Art et Entreprise, Réunion des Musées nationaux, 2000.
  • Jean Lepage, Le mirage oriental, Narbonne, 2000.
  • Jean Lepage, l'Épopée Orientale, 2005.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :