Gaspare Tagliacozzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gaspare Tagliacozzi
Image dans Infobox.
Portrait de Gaspare Tagliacozzi.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
BologneVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Maîtres

Gaspare Tagliacozzi (ou Tagliacozzo) Trigambe, né en à Tagliacozzo (ou à Bologne) et mort à Bologne le , est un médecin italien. Il est considéré comme l'un des premiers à avoir pratiqué la chirurgie faciale. Il s'appelait en réalité Trigambe, mais son biographe et ami le nomma Tagliacozzi, comme la ville où il était né.

Biographie[modifier | modifier le code]

Greffe italienne, image fournie par la Houghton Library

Gaspare Tagliacozzi acquiert au fil des ans une technique pour reconstruire les pertes de substance cutanée du nez, des lèvres ou des oreilles à l'aide de la peau du bras. Cela lui vaut le surnom de « chirurgien des miracles ». Son goût est devenu le bon goût de la beauté, qu'il sait restituer à ceux qui l'ont perdue. On considère qu'il est ainsi un précurseur de la chirurgie plastique et reconstructive.

Tagliacozzi décrit sa méthode dans un ouvrage intitulé Chirurgia nova de nasium, aurium, labiorumque defectu per insitionem cutis ex humero. À partir de 1570, il est titulaire de la chaire de chirurgie à l'université de Bologne, à laquelle vient s'ajouter en 1590 celle d'anatomie.

Il invente une technique de greffe du nez — dite « greffe italienne » — encore utilisée pendant la Première Guerre mondiale pour traiter les Gueules cassées.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • (la) Gasparo Tagliacozzi, De Curtorum Chirurgia, Venise (lire en ligne) - Autre édition, plus lisible, Berlin, 1831 : De Curtorum Chirurgia sur Internet Archive.
  • (la) Gasparo Tagliacozzi, Cheirurgia nova… De narium, aurium, labiorumque defectu, per insitionem cutis ex humero, arte, hactenus omnibus ignota…, Francfort (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Gaspare Tagliacozzi » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Joseph Constantine Carpue (en), An account of two successful operations for restoring a lost nose from the integuments of the forehead, in the cases of two officers of His Majesty's Army ; to which are prefixed, historical and physiological remarks on the nasal operation ; including descriptions of the Indian and Italian methods], Londres, Longman, Hurst, Rees, Orme and Brown, 1816[1]
  • Martha Teach Gnudi et Jerome Pierce Webster, The life and times of Gaspare Tagliacozzi, surgeon of Bologna, 1545-1599. With a documented study of the scientific and cultural life of Bologna in the sixteenth century, New York, H. Reichner. [1950][2]
  • Martha Teach Gnudi et Jerome Pierce Webster, « Tagliacozzo , Gaspare »[3]
  • Massimo Rizzardini, « Rubare fa bene alla scienza : la rinoplastica nel '500 » — La rhinoplastie au XVIe siècle[4]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Résultats de recherche — Medica — BIU Santé, Paris », sur parisdescartes.fr (consulté le ).
  2. (en) « Catalog Record : The life and times of Gaspare Tagliacozzi,... / HathiTrust Digital Library », sur hathitrust.org (consulté le ).
  3. (it) « TAGLIACOZZO, Gaspare in "Enciclopedia Italiana" », sur treccani.it (consulté le ).
  4. « TropeaMagazine - Rubare fa bene alla scienza : la rinoplastica nel '500 di Massimo Rizzardini », sur tropeamagazine.it (consulté le ).
  5. (it) « Il Teatro Anatomico », site du palais de l'Archiginnasio.
  6. « Google Maps », sur Google Maps (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]