Gaspard de Montmorin-Saint-Hérem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gaspard de Montmorin-Saint-Hérem
Fonction
Gouverneur
Auvergne
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Autres informations
Distinction
Armes des Montmorin de Saint-Herem.

Né vers 1530, Gaspard de Montmorin-Saint-Hérem se maria à Louise d'Urfé, dame de Paulhac et de Balsac/Balzac en Brivadois, fille unique de Jeanne de Balzac d'Entraigues et de Claude d'Urfé, Il fut chevalier de l'ordre royal et gouverneur d'Auvergne, comte de Saint-Hérem, seigneur d'Auzon et Rilhac, d'Espirat, Brion, Chassignolles et Bothéon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de François de Montmorin-Saint-Hérem et grand-père de Louise de Polignac. Lui ou son père François vendent en 1561 le château de Bouthéon à Guillaume de Gadagne. Son frère cadet Jean est seigneur de Préaux et du Theil (héritage venu des Vendôme, passé aux Joyeuse puis aux Montmorin-St-Hérem : voir la notice paternelle, François ayant épousé Jeanne de Joyeuse, arrière-petit-fille du comte Jean VIII de Vendôme).

Lors des Guerres de Religion, en compagnie d' Antoine de Saint Vidal, le , il libère La Chaise-Dieu, tombé aux mains des protestants le 2 août[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Cubizolles, Le diocèse du Puy-en-Velay des origines à nos jours, p. 266.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Cubizolles, Auzon, Ville royale fortifiée : Une des treize "bonnes villes" d'Auvergne, Créer, (ISBN 2909797562)