Gaspard-Pierre-Gustave Joly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Joly.
Gaspard-Pierre-Gustave Joly

Gaspard-Pierre-Gustave Joly (1798-1865), né à Frauenfeld et mort en à Paris, est un marchand et photographe français d'origine suisse, devenu canadien à la suite de son mariage avec une seigneuresse canadienne. Célèbre pour avoir pris les premières photographies de l'Acropole d'Athènes puis celles des pyramides d'Égypte en compagnie d'Horace Vernet et de Frédéric Goupil-Fesquet, il est aussi le père de sir Henri-Gustave Joly de Lotbinière, premier ministre du Québec de 1878 à 1879.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le en Suisse, Gaspard-Pierre-Gustave Joly est le fils d'Antoine Joly de Marval, négociant, et d'Ursula Fehr de Brunner. La famille s'établit à Épernay, en Champagne, au début du XIXe siècle où elle se spécialise dans le commerce du vin. Tandis que son père et son frère aîné, Moïse-Salomon, sont retenus à Épernay, Pierre-Gustave parcourt les grandes capitales de l'Europe pour trouver de nouveaux clients, Saint-Pétersbourg, Copenhague, Amsterdam. Ses voyages le portent jusqu'en Amérique où le marchand se mêle aux grands salons de New York et de Montréal.

À Montréal, il rencontre Julie-Christine Chartier de Lotbinière, jeune célibataire de 18 ans héritière de la seigneurie de Lotbinière près de Québec, qu'il épousera en 1828. Après son mariage, il ajoute officieusement « de Lotbinière » à son nom. Il est ami du révolutionnaire Louis-Joseph Papineau. Il passera ensuite son temps à voyager entre la France et le Canada, gérant la seigneurie de sa femme et les divers investissements qu'il fait, entre autres en Guyane française et dans le réseau ferroviaire canadien. Il fera aussi construire sur la pointe Platon à Sainte-Croix son domaine de villégiature estivale, aujourd'hui appelé domaine Joly-De Lotbinière.

Le 19 août 1839, il est à Paris lorsque Jacques Daguerre présente le premier appareil photographique au monde scientifique. Prévoyant un voyage en Orient, Pierre-Gustave acquiert un de ces appareils de Noël Paymal Lerebours et entreprend son voyage. Après la Grèce, il se dirige vers l'Égypte. Sur place, il rencontre Horace Vernet et son neveu, Frédéric Goupil-Fesquet, avec qui il poursuivra son voyage. Il parcourut aussi la Palestine, la Syrie et la Turquie. À son retour, il publiera ses photographies dans Excursions daguerriennes et dans Panorama d'Égypte et de Nubie. Aucune photographie ne lui est connue postérieurement.

En 1861, après 33 ans de vie commune, Joly se sépare de son épouse et laisse ses possessions canadiennes à son fils aîné Henri-Gustave. Il s'éteint à Paris le et est enterré au cimetière Montmartre.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

  • Fonds de la famille Joly de Lotbinière, Bibliothèques et Archives nationales du Québec, cote p. 351, S3
  • Eleanor Brown, Les premières images par daguerréotype au monde : le photographe canadien Pierre Gustave Gaspard Joly de Lotbinière, dans L'Archiviste, no 118, novembre 1999, p. 22 à 29
  • Hazen Sise, The Seigneur of Lotbinière - His "Excursions daguerriennes", Canadian Art, 1951, Vol. IX, no 1.
  • Hélène Leclerc, Domaine Joly-De Lotbinière, Fides, 2002 (ISBN 2-7621-2355-0)

Archives[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Fonds Famille Joly de Lotbinière (P351) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Liens externes[modifier | modifier le code]