Gary Sargent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sargent.

Gary Alan Sargent (né le à Red Lake, Minnesota (en), dans l'État du Minnesota aux États-Unis) est un joueur professionnel retraité de hockey sur glace d'origine amérindienne ayant évolué à la position de défenseur.

Carrière[modifier | modifier le code]

Provenant de la tribu amérindienne Ojibwés, Gary Sargent refuse un contrat de la Ligue majeure de baseball avec les Twins du Minnesota ainsi qu'une bourse d'étude collégiale pour évoluer au football américain afin de se concentrer sur sa carrière de hockeyeur. Après avoir obtenu 47 points en 30 rencontres avec l'université d'état de Bemidji, il obtient une invitation pour représenter l'équipe nationale des États-Unis avec qui il obtient cinq points en sept parties.

Après avoir rejoint les Sugar Kings de Fargo-Moorhead de la Ligue de hockey junior du Mid-Ouest, il retourne avec l'équipe des États-Unis à l'occasion du premier championnat du monde junior non officiel en 1974. À l'été suivant, il se voit être sélectionné par les Kings de Los Angeles lors du troisième tours du repêchage de 1974 de la Ligue nationale de hockey. Au cours de ce même été il est également repêché par les Racers d'Indianapolis de l'Association mondiale de hockey.

Préférant rejoindre les Kings, Sargent s'aligne la saison suivante avec le club affilié aux Kings dans la Ligue américaine de hockey, les Indians de Springfield. Bien qu'une blessure à un genou le garde à l'écart de la compétition pour la majeure partie de la saison, il obtient néanmoins 24 points en 27 rencontres et dès la saison suivante, les Kings lui accordent un poste permanent en LNH.

À l'été 1978, il signe un contrat en tant qu'agent libre avec restriction avec les North Stars du Minnesota. Mais au cours de sa première année avec ceux-ci, il subit une sévère blessure au dos qui l'affecte pour le reste de sa carrière. Après cinq saisons dans l'uniforme du Minnesota et après plusieurs opérations au dos ainsi qu'aux genoux, Sargent se voit contraint d'annoncer son retrait de la compétition au terme de la saison 1982-1983. Il retourne quelque temps plus tard avec l'organisation des Kings où il agit en tant que dépisteur de 1986 à 88[1].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[2]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1972-1973 Université d'État de Bemidji NAIA 30 23 24 47 --
1973-1974 Sugar Kings de Fargo-Moorehead LHJMO 47 37 46 83 78
1974-1975 Falcons de Springfield LAH 27 7 17 24 46
1975-1976 Kings de Los Angeles LNH 63 8 16 24 36
1976-1977 Kings de Los Angeles LNH 80 14 40 54 65 9 3 4 7 6
1977-1978 Kings de Los Angeles LNH 72 7 34 41 52 2 0 0 0 0
1978-1979 North Stars du Minnesota LNH 79 12 32 44 39
1979-1980 North Stars du Minnesota LNH 52 13 21 34 22 4 2 1 3 2
1980-1981 North Stars du Minnesota LNH 23 4 7 11 36
1981-1982 North Stars du Minnesota LNH 15 0 5 5 18
1982-1983 North Stars du Minnesota LNH 18 3 6 9 5 5 0 2 2 0
Totaux LNH 402 61 161 222 273 20 5 7 12 8

Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Statistiques par compétition
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun Résultats
1973 Drapeau : États-Unis États-Unis WEC-B 7 1 4 5 0 - 1974 Drapeau : États-Unis États-Unis Championnat du monde junior 3 0 2 2 0
1976 Drapeau : États-Unis États-Unis Coupe Canada 5 0 0 0 2 5e place
1980 North Stars du Minnesota DN-Cup 3 0 0 0 2

Honneurs et trophées[modifier | modifier le code]

  • Nommé dans la première équipe d'étoiles de la NIAI en 1973.

Transactions en carrière[modifier | modifier le code]

Parentés dans le sport[modifier | modifier le code]

Son frère cadet Earl Sargent fut repêché par les North Stars du Minnesota, ainsi que par les Fighting Saints du Minnesota lors des repêchages de la LNH et de l'AMH de 1975. Il ne joua cependant qu'au niveau semi-professionnel et annonça son retrait de la compétition en 1979.

Son cousin Henry Boucha fut de son côté repêché par les Red Wings de Détroit en 1971 et disputa plus de 200 parties en LNH en plus de représenter les États-Unis lors des Jeux olympiques de 1972. Il est aussi cousin de deuxième niveau de T.J. Oshie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Historique du joueur sur www.legendsofhockey.net et sur www.hockeydraftcentral.com.
  2. (en) Fiche de carrière sur www.hockeydb.com et sur www.nhl.com.

Voir aussi[modifier | modifier le code]