Gary Gordon (militaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gordon.

Gary Gordon
Gary Gordon (militaire)
Gary Gordon

Naissance
Lincoln (Maine)
Décès (à 33 ans)
Mogadiscio (Somalie)
Mort au combat
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance United States Army Air Forces US Army
Arme Infanterie
Grade Army-USA-OR-08b.svg Master sergeant
Années de service 1978-1993
Conflits Invasion du Panama par les États-Unis
Guerre civile somalienne
Distinctions Medal of Honor
Purple Heart
Meritorious Service Medal

Gary Gordon (Lincoln, 30 août 1960 - Mogadiscio, 3 octobre 1993) est un militaire américain. Membre de la Delta Force lors de la bataille de Mogadiscio, il est décoré de la Medal of Honor pour avoir été tué en protégeant le pilote d'un hélicoptère écrasé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et engagement[modifier | modifier le code]

Gary Gordon naît à Lincoln dans le Maine le 30 août 1960. Il effectue ses études secondaire à la Mattanawcook Academy et sort diplômé en 1978[1]. À la fin de la même année, il décide de s'engager dans une carrière militaire. Après sa formation de base et sa spécialisation en tant que pionnier, il est affecté comme Special Forces Engineer au 2e bataillon du 10th Special Forces Group[2]. En 1986, il est sélectionné pour intégrer le 1st Special Forces Operational Detachment-Delta connu sous le nom de « Delta Force[2] ». De décembre 1989 à janvier 1990, il participe à l'invasion du Panama par les États-Unis[1].

Guerre de Somalie[modifier | modifier le code]

Randall Shughart et Gary Gordon (à droite).

En 1993, Gary Gordon est envoyé en Somalie où, dans le contexte de la guerre civile somalienne, une guérilla est menée contre les américains par la milice de Mohamed Farrah Aidid[3]. Afin d'agir plus librement contre ce dernier, les États-Unis séparent leurs troupes de celles de l'ONU[3]. Le 3 octobre est lancée une opération baptisée opération Gothic Serpent et ayant pour but d'arrêter de proches conseillers d'Aidid réunis dans un hôtel du centre de Mogadiscio[3],[4]. Les abords du bâtiment sont sécurisés par des soldats du 3e bataillon du 75e régiment de rangers déposés par des UH-60 Black Hawk[4] pendant qu'une partie des hommes de la Delta Force sont déposés sur l'hôtel par des MH-6 Little Bird. Plusieurs autres Delta, dont Gary Gordon et son coéquipier Randall Shughart, restent dans les airs pour couvrir le dispositif en tant que tireurs d'élite[4]. Un convoi de Humvees est chargé d'acheminer vers la base américaine les hommes fait prisonniers dans l'hôtel. Mais pendant l'opération, deux hélicoptères Blackhawk portant les indicatifs Super 6.1 et Super 6.4 sont successivement touchés par des tirs de lances-roquettes et se crashent dans les rues de Mogadiscio[3],[4].

Du fait de l'omniprésence de la milice somalienne dans les rues de la ville, les secours ne parviennent pas à se rendre sur les lieux des crashes. Gordon et Shughart demandent à se poser près de Super 6.4 pour protéger les pilotes mais se voient refuser deux fois leur demande. La troisième fois, le commandement les autorisent à poser pied à terre. Parvenus jusqu'à l'épave où seul le pilote, Michael Durant, est encore en vie, ils extraient celui-ci et le mettent à l'abri puis s'efforcent de sécuriser la zone qui se retrouve assaillie par une centaine de somaliens[5]. Gary Gordon est tué et Shughart récupère son arme pour la donner à Michael Durant avant d'être abattu à son tour[5]. Le pilote est fait prisonnier. Après le rapatriement des corps des deux deltas, Gary Gordon est inhumé dans le cimetière de sa ville natale de Lincoln[6]. Le 23 mai 1994, Randall Shughart et Gary Gordon sont décorés à titre posthume de la Medal of Honor par le président des États-Unis Bill Clinton[7]. Ils sont les premiers à recevoir cette distinction depuis la guerre du Viêtnam.

Décorations[modifier | modifier le code]

Combat Infantry Badge.svg
Bronze oak leaf cluster
Bronze oak leaf cluster
NCO Professional Development Ribbon.svg Army Service Ribbon.svg
US Army Airborne master parachutist badge.gif USASOC Military Free Fall Parachute Badge.jpg ExpMarkBad-Rifle.jpg
Ranger Tab.svg SpecialForcesTabMetal.jpg
BASMontagne.jpg
 
Combat Infantryman Badge
Medal of Honor
Purple Heart Meritorious Service Medal Commendation Medal
Joint Service Achievement Medal
Avec une feuille de chêne
Army Achievement Medal
Avec une feuille de chêne
Good Conduct Medal
Avec quatre nœuds de bronze
National Defense Service Medal Armed Forces Expeditionary Medal Humanitarian Service Medal
NCO Professional Development Ribbon Army Service Ribbon
Master Parachutist Badge Military Freefall Parachutist Badge Expert Marksmanship Badge
Avec agrafes "Fusil"
Ranger Tab Special Forces Tab
Brevet de Qualification des Troupes de Montagne
(France)
Joint Meritorious Unit Award Army Valorous Unit Award

Hommages[modifier | modifier le code]

L'USNS Gordon.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en-US) Kent Morrison, « MSG Gary Gordon - Airborne Ranger in the Sky », sur arits.org (consulté le 26 novembre 2017)
  2. a, b et c « MSG Gary Ivan Gordon », sur www.militaryhallofhonor.com (consulté le 26 novembre 2017)
  3. a, b, c et d (en) Richard W. Stewart, « The United States Army in Somalia, 1992-1994 », Special Warfare,‎ (ISSN 1058-0123)
  4. a, b, c et d Mark Bowden, La chute du Faucon noir, Plon, (ISBN 978-2-259-19538-6)
  5. a et b Michael Durant, J'étais le pilote du Faucon noir, Altipress, (ISBN 979-1090465107)
  6. « MSGT Gary Ivan Gordon (1960-1993) - French A Grave... », sur www.findagrave.com (consulté le 26 novembre 2017)
  7. « William J. Clinton: Remarks at the Presentation Ceremony for the Congressional Medal of Honor », sur www.presidency.ucsb.edu (consulté le 9 novembre 2017)
  8. « Defense.gov News Release: USNS GORDON (T-AKR 296) NAMED AFTER MEDAL OF HONOR RECIPIENT », (consulté le 26 novembre 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]