Garoua-Boulaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Garoua.
image illustrant les villes du Cameroun
Cet article est une ébauche concernant les villes du Cameroun.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Garoua-Boulaï
Marché de Garoua-Boulaï en 1965
Marché de Garoua-Boulaï en 1965
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Est
Département Lom-et-Djérem
Démographie
Population 41 388 hab.[1] (2005)
Géographie
Coordonnées 5° 53′ 00″ Nord 14° 33′ 00″ Est / 5.883333, 14.55
Altitude 996 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Garoua-Boulaï

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Garoua-Boulaï

Garoua-Boulaï est une ville du Cameroun située dans la région de l'Est et le département du Lom-et-Djérem, à la frontière avec la République centrafricaine. Dans le contexte de la troisième guerre civile centrafricaine, elle accueille plusieurs milliers de réfugiés venus de République centrafricaine[2].

Population[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2005, la commune comptait 41 388 habitants[1], dont 22 410 pour Garoua-Boulaï Ville.

Structure administrative de la commune[modifier | modifier le code]

Outre Garoua-Boulaï proprement dit, la commune comprend les localités suivantes[1] :

Histoire[modifier | modifier le code]

  • La commune de Garoua-Boulaï a été créée en juin 1977.
  • En raison de sa situation frontalière, la commune accueille des réfugiés centrafricains depuis le début des années 2000. En mars 2014, un important camp de réfugiés centrafricains est établi à Gado-Badzéré, localité située sur le territoire de la commune[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Troisième recensement général de la population et de l'habitat (3e RGPH, 2005), Bureau central des recensements et des études de population du Cameroun (BUCREP), 2010.
  2. « Cameroun : Le calvaire des réfugiés centrafricains à Garoua-Boulaï s’accentue », lanouvellecentrafrique.info, 18 mars 2014.
  3. UNHCR, Réponse Régionale à la crise des Réfugiés en République centrafricaine, 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Garoua-Boulaï, sur le site Communes et villes unies du Cameroun (CVUC)