Garou: Mark of the Wolves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Garou: Mark of the Wolves (餓狼 Mark of the Wolves, en japonais?) est un jeu de combat 2D développé par SNK et sorti sur Neo-Geo MVS en 1999 et Neo-Geo AES en 2000 (NGM / NGH 253)[1],[2],[3]. Le jeu fut réédité sur Dreamcast, PlayStation 2 et en 2020 sur PlayStation 4. Huitième et dernier épisode de la série Fatal Fury il est également l'un des derniers jeux de SNK avant son rachat. Garou: Mark of the Wolves est considéré comme l'un des plus grands jeux de combat.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L’histoire de Mark Of The Wolves se déroule 10 ans après Real Bout 2. À la mort de son rival Geese Howard, Terry Bogard s'est chargé d’éduquer et d’entraîner son fils, Rock. A la recherche de la vérité sur sa défunte mère, Rock décide de participer avec Terry au "Maximum Mayhem King of Fighters", tournoi organisé par le nouveau parrain de Second Southtown, Kain R. Heinlein.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le gameplay de Garou: Mark of the Wolves constitue un tournant dans la saga. Le principe de combat sur plusieurs plans, caractéristique de la série, est abandonné au profit d'un système avancé de parades, de contres et de feintes.

Le Just Defended permet de regagner un peu de vie et d’augmenter sa jauge de power très rapidement en parant les attaques adverses selon un timing précis. Bien maîtrisée, cette technique peut être redoutable puisqu'elle permet aussi d'enchaîner avec de puissants contres[4].

Le T.O.P System (Tactical Offensive Position System) consiste à sélectionner une zone précise de la barre de vie à l'écran de sélection du personnage. Lorsque cette zone est atteinte pendant les combats, une attaque spéciale peut être réalisée. Plus la barre T.O.P est réduite lors de l'exécution de cette attaque, plus celle-ci sera dévastatrice.

Les combattants disposent de Cancel. Chaque personnage possède une prise spéciale cancellable par la combinaison de touche A+B. Les possibilités de combos sont énormes avec ce système.

Marque de fabrique de la série, le système de furies est évidemment présent: le S-Power et le P-Power correspondent respectivement à la première et à l'ultime furie.

Personnages[modifier | modifier le code]

Garou: Mark of the Wolves propose quatorze personnages jouables. À l'exception de Terry Bogard, tous les personnages du jeu sont des inédits.

  • Rock Howard
  • Terry Bogard
  • B. Jenet
  • Gato
  • The Griffon (Tizoc, version américaine)
  • Hotaru Futaba
  • Marco Rodriguez (Khushnood Butt, version américaine)
  • Hokutomaru
  • Freeman
  • Kim Jae Hoon
  • Kim Dong Hwan
  • Kevin Rian
  • Kain R. Heinlein
  • Grant

Réalisation[modifier | modifier le code]

La réalisation de Garou: Mark of the Wolves reste aujourd'hui encore de très haut niveau. Le jeu est régulièrement cité comme étant l'un des plus beaux jeux de combat 2D pour la finesse de ses graphismes et la très haute qualité de ses animations, de la direction artistique en passant par les artworks, la cover, le chara-design, la bande son et même l’intro du jeu nous avons là un ensemble d’une cohérence et d’une élégance absolue.

À noter[modifier | modifier le code]

Le thème musical de Rock Howard, qui s'intitule "Spread The Wings", contient quelques mesures du morceau Children, de Robert Miles.

Parmi les personnages inédits, Quatre d'entre eux ont fait leur apparition dans l'autre série de jeu de combat du même développeur The King of Fighters: Tizoc et Gato (à partir de KOF 2003), B. Jenet (à partir de KOF XI) et Rock Howard (dans KOF XIV)

Lors de sa réédition sur PlayStation 2 en 2005 (uniquement au Japon), le jeu fut proposé également dans un pack collector comprenant le NeoGeo Stick 2 dans une version "Garou Mark Of The wolves", rouge avec le logo du jeu. Le jeu a également été intégré dans le Neo Geo Online Collection Complete Box vol.1

Pour sa réédition sur PlayStation 4 en 2020 le jeu fut également proposé sous forme d'edition collector reprenant l'esthetique des boites NeoGeo.

Garou: Mark of the Wolves dans sa version MVS/AES est le seul jeu utilisant sur la totalité des sets disponibles la puce NEO-SMA[5]rendant la copie parfaite du jeu extrêmement difficile.

Équipe de développement[modifier | modifier le code]

  • Producteur exécutif: H. Matsumoto
  • Producteurs: S. Itoh, T. Tsukamoto
  • Plannicateurs: Kim-Ken, Y. Oda, Goory, I. Higemura, Yucky
  • Conception des personnages: SoeSoe.F, Heitarou, Rolly.R, N. Kuroki, Futatsu.N, G. Ishidamanf, Terarin, Itokatsu, S. Sasada, Eimotsu, Yuko, D-Mtl'Uchide, K. Naoe, Gi Pinoko, Yuko.K, T. Ishikawa
  • Animation des personnages: Eisuke Ogura
  • Conception des décors: M. Hirano, D. Takagi, E. Tsutsui, Tomo, Sakura-E, R. Nariai, Shimidi, Kumiko.M, C. Zanami
  • Effets spéciaux: Tashiboo, T. Masami
  • Conception des scènes: Kaoruru, M. Hirano, C. Zanami, A. Yamada
  • Nouvelle équipe: Kohji, Z. Kadoma, Manbu, Zacky
  • Programmeurs: Bo-Fukunaga, Dan-Abe, Rotten Air
  • Son: Ackey, Yassun, Hori-Hori, Okan, Q-Jirou
  • Conception du titre: Nao-Q
  • Illustrateurs: Tonko, Arita/Ymt

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Garou: Mark of the Wolves sur Progetto EMMA
  2. (en) Garou: Mark of the Wolves sur Gaming-History
  3. (en) Garou: Mark of the Wolves sur System16
  4. (fr) « Fatal Fury: Mark of the Wolves », Consoles +, no 96,‎ , p. 16 et 17.
  5. « NEO-SMA - NeoGeo Development Wiki », sur wiki.neogeodev.org (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]