Gare du Vert de Maisons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Vert de Maisons
Image illustrative de l'article Gare du Vert de Maisons
L'entrée voyageurs de la gare, côté Alfortville
Localisation
Pays France
Ville Maisons-Alfort
Alfortville
Coordonnées géographiques 48° 47′ 18″ N 2° 25′ 56″ E / 48.7883, 2.4321948° 47′ 18″ Nord 2° 25′ 56″ Est / 48.7883, 2.43219  
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF / RFF
Exploitant SNCF
Desserte (RER)(D)
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Lyon à Marseille-St-Charles
Quais 1 voie latérale
1 quai de secours
4 voies (2 sans quai)
1 quai central, 2 voies
1 quai latéral
Zone 3 (tarification Île-de-France)
Altitude 36 m
Historique
Ouverture 28 mai 1955
24 septembre 1995 ((RER)(D))
Correspondances
Bus et Noctilien Voir Correspondances

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Le Vert de Maisons

Géolocalisation sur la carte : Paris et la petite couronne

(Voir situation sur carte : Paris et la petite couronne)
Le Vert de Maisons

La gare du Vert de Maisons est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, située sur le territoire des communes d'Alfortville et de Maisons-Alfort, quartier du Vert de Maisons, dans le département du Val-de-Marne, en région Île-de-France.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Elle est située au point kilométrique 7,795[1] de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles. Son altitude est de 36 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine simple halte, elle a obtenu le statut de gare en 1978.

La ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles sert ici de délimitation entre Maisons-Alfort et Alfortville depuis la création d'Alfortville en 1885. La gare est dans le quartier du Vert de Maisons qui est situé dans la partie sud des deux communes et dont le nom provient du fait qu'il était autrefois recouvert de maraîchers.

Le 26 juillet 1987, cette petite gare est le théâtre d'un évènement notable : l'ensemble des coureurs et accompagnateurs du Tour de France descend d'un TGV en provenance de Dijon, qui s'y est arrêté exceptionnellement, afin de pouvoir rejoindre le lieu du départ de la dernière étape à Créteil.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Un train avec la mission HOVA (à destination d'Orry-la-Ville - Coye) marque l'arrêt. Voie 2B à gauche (direction Paris). Voie 1B à droite (direction Villeneuve-Saint-Georges).

La gare ne possède pas de bâtiment voyageurs ; un abri fermé avait été construit sur le quai central dans les années 1970, mais, depuis, il a été démonté. Par la suite, un auvent a été construit ; il recouvre la plus grande partie du quai central sur toute sa largeur. Les guichets sont situés dans le souterrain principal permettant l'accès aux quais et reliant Maisons-Alfort à Alfortville.

Ce passage souterrain étant un passage public, les barrières de contrôle sont situées au pied de l'escalier amenant aux quais. Un souterrain secondaire plus ancien, ayant conservé son aspect d'origine avec des pierres apparentes, relie lui aussi Maisons-Alfort à Alfortville ; plus profond et plus étroit que le souterrain principal, il dessert la partie sud des deux quais centraux avec barrières de contrôle sur le quai.

Desserte[modifier | modifier le code]

Elle est desservie par les trains SNCF de la ligne D du RER. En 2003, sa fréquentation était estimée à entre 2 500 et 7 500 voyageurs par jour[2].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

L'accès sud de la gare se trouve à moins de 100 m de la limite avec la commune de Créteil et c'est sur cette commune que se situe le parc relais (gratuit et non gardé) de la gare.

Des lignes de transports en commun routiers ont un arrêt à proximité de la gare :

Projets[modifier | modifier le code]

À l'horizon 2020 , elle devrait aussi accueillir une gare souterraine de la ligne 15 du Grand Paris Express[3],[4]. Elle sera située entre l'avenue de la Liberté et la rue de Naples, au niveau de la rue de Petrograd, et ses quais seront à une profondeur de −36 m[5],[6].

La conception de la gare est confiée à l'agence d'architectes Valode et Pistre[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du Rail en août 2011, ISBN 978-2-918758-44-0, volume 2, page 142.
  2. STIF - Atlas des transports publics en Île-de-France
  3. Le supermétro, c’est parti au sud! - Le Parisien - Bérengère Lepetit - 06.07.2011
  4. Le Vert de Maisons Société du Grand Paris
  5. [PDF] Présentation lors de la réunion publique d’information à Maisons-Alfort - 22 octobre 2012 Société du Grand Paris
  6. [PDF] Panneau d'information Gare Le Vert de Maisons Société du Grand Paris
  7. Grand Paris Express : la SGP choisit les groupements pour la ligne 15 Sud - Le Moniteur - 5 septembre 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Creil D3
Orry-la-Ville - Coye D1
Maisons-Alfort Alfortville (RER) (D) Créteil-Pompadour Corbeil-Essonnes D6
(par Ris-Orangis)