Gare des Aubrais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Aubrais
Image illustrative de l’article Gare des Aubrais
Le bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Fleury-les-Aubrais
Quartier La Gare
Adresse Rue Lamartine
45400 Fleury-les-Aubrais
Coordonnées géographiques 47° 55′ 36″ nord, 1° 54′ 24″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services Intercités de nuit
Intercités
Intercités 100% Éco
TER Centre-Val de Loire
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean
Les Aubrais - Orléans à Montauban-Ville-Bourbon
Les Aubrais - Orléans à Orléans
Les Aubrais - Orléans à Malesherbes
Les Aubrais - Orléans à Montargis
Voies 6 + voies de service
Quais 3
Transit annuel 1 650 784 voyageurs (2017)
Altitude 119 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Tramway Tram A
Bus Tao lignes 11 12 19 21 72
Cars Rémi 3 6 16 20

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Les Aubrais

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

(Voir situation sur carte : Centre-Val de Loire)
Les Aubrais

Géolocalisation sur la carte : Loiret

(Voir situation sur carte : Loiret)
Les Aubrais

Géolocalisation sur la carte : Orléans

(Voir situation sur carte : Orléans)
Les Aubrais

La gare des Aubrais, auparavant appelée gare des Aubrais-Orléans[1] et parfois appelée Fleury-les-Aubrais, est une gare ferroviaire française des lignes de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean, des Aubrais - Orléans à Montauban-Ville-Bourbon et des Aubrais - Orléans à Orléans, située sur le territoire de la commune de Fleury-les-Aubrais, dans le département du Loiret, en région Centre-Val de Loire.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par les trains des réseaux Intercités et TER Centre-Val de Loire.

Depuis le , son nom commercial a été simplifié en gare des Aubrais, afin d'éviter des confusions avec la gare voisine d'Orléans[1].

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Gare de bifurcation, elle est située au point kilométrique (PK) 118,928 de la ligne de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean, entre les gares de Cercottes et de La Chapelle-Saint-Mesmin.

Elle est également l'origine des lignes suivantes :

Son altitude est de 119 mètres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Intérieur de la gare, au début du XXe siècle.

La première gare, construite au lieu-dit Les Aubrais, est inaugurée le .

En 1855[2], alors qu'il n'y a encore qu'un bâtiment voyageurs provisoire, la gare est néanmoins pourvue d'un buffet. Les trains omnibus pour Orléans n'y marquent pas d'arrêt ; par contre, les trains express à destination de Blois, Tours, Bordeaux, Nantes, Bourges et Auch desservent cette nouvelle gare.

Elle permet un gain de temps pour lesdits trains express, qui n'ont pas à faire le détour et à effectuer les manœuvres nécessitées par la situation en impasse de la gare d'Orléans. Les voyageurs ayant Orléans pour destination sont invités à monter dans un « petit train spécial », pour parcourir les 1,640 km les séparant de la grande gare située près du centre-ville.

Le décret impérial du [3] déclare d'utilité publique l'achat de terrains par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans sur la commune de Fleury-aux-Choux, au lieu-dit Les Aubrais. La raison de cette décision résulte du besoin d'espace pour le « garage et le mouvement des trains de voyageurs et de marchandises ».

Le bâtiment voyageurs actuel date de 1961.

De 2010 à , la gare est desservie par la relation commerciale TGV Brive-la-Gaillarde – Lille.

Depuis 2013 et la mise en service du TGV France – Espagne, la desserte par trains de nuit Elipsos est supprimée.

En 2017, la SNCF estime la fréquentation annuelle de cette gare à 1 650 784 voyageurs, contre 1 603 005 en 2016[4].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs avec guichets et des distributeurs automatiques de titres de transport nationaux et régionaux[5].

Elle est équipée de trois quais centraux, encadrant six voies. Trois voies courtes en impasse sont situées côté Orléans. Les trois quais possèdent des abris voyageurs. Le changement de quai s'effectue par un passage souterrain.

Desserte[modifier | modifier le code]

Au niveau national, la gare est desservie par les trains des relations Intercités Paris – Limoges – Brive-la-Gaillarde – Cahors – Montauban – Toulouse (liaisons diurnes), Paris – Latour-de-Carol (liaisons nocturnes), Paris – Toulouse / Cerbère – Portbou (liaisons nocturnes, uniquement les week-ends et vacances scolaires pour le prolongement sur la côte Vermeille), et Paris – Rodez / Albi (liaisons nocturnes). À cela s'ajoutent les relations diurnes Intercités 100% Éco Paris – Toulouse, Paris – Nantes (Le Croisic en été) et Paris – La Rochelle (uniquement l'été).

Au niveau régional, la gare est desservie par les lignes TER Centre-Val de Loire Paris – Orléans (trains directs ou omnibus), Paris – Bourges et Paris – Blois – Tours[5].

Elle est l'une des quatre gares d'Orléans Métropole intégrées au TER-Bus, qui permet d'utiliser les TER entre ces quatre gares avec un titre de transport urbain[6]. Aux Aubrais, cela concerne uniquement les trajets effectués depuis ou vers la gare d'Orléans.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La ligne A du tramway dessert la gare.

Un parking pour les véhicules et parc pour les vélos sont aménagés à ses abords[5].

La gare est desservie par la ligne A du tramway d'Orléans, par les lignes 3A, 6, 16 et 20A du Réseau de mobilité interurbaine (Rémi), par les lignes 11, 12, 19, 21 et 72 du réseau de bus TAO, mais également par le réseau Vélo'+.

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au trafic du fret[7].

Projet[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du projet « Interives », la gare sera desservie par une télécabine (mise en service prévue pour 2018). De nouveaux espaces urbains sont prévus à l'ouest du faisceau ferroviaire, ainsi qu'à l'est (en lieu et place du parking en surface, près de l'entrée principale de la gare)[8].

D'importants travaux d'aménagement sont lancés en 2017 dans cette gare : rénovation des voies et construction d'ascenseurs, permettant de relier les quais au souterrain transversal. Ce sera aussi l'occasion de rénover ledit souterrain[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La gare des « AUBRAIS-ORLEANS » devient « Les AUBRAIS », article du 19 décembre 2014, sur Le blog maligne-TER Orléans-Tours, consulté le 29 décembre 2014.
  2. Adolphe Laurent Joanne, De Paris à Bordeaux, Hachette, 1856 p. 69-70 ; lire (consulté le ).
  3. France, Bulletin des lois de la République française, volume 11, Imprimerie nationale, 1858 p. 1415-1416 ; lire (consulté le ).
  4. « Fréquentation en gares : Les Aubrais », sur SNCF Open Data, traitement du [cf. l'onglet des informations] (consulté le 5 mai 2019).
  5. a b et c Site SNCF TER Centre-Val de Loire, gare des Aubrais ; lire (consulté le ).
  6. « Les titres combinés : TER-BUS : une réponse aux besoins des actifs », sur reseau-tao.fr (consulté le 8 juin 2019).
  7. Archive de l'ancien site Fret SNCF, Services Client Fret SNCF, Guide technique, Nomenclature des gares, Les Aubrais - Orléans ; lire (consulté le ).
  8. Site Internet d'Orléans Métropole : page sur le projet (consultée le ).
  9. Site de SNCF Réseau : communication sur le projet (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Nivet, « Fleury-Les-Aubrais : une commune cheminote de la banlieue d'Orléans », dans bulletin de la Société archéologique et historique de l'Orléanais, volume 10, numéros 79 à 86, Société archéologique et historique de l'Orléanais, 1988, p. 3-16 ; (extraits).
  • Peirani, Duzan, « La reconstruction du bâtiment voyageurs de la gare des Aubrais », dans revue générale Chemin de fer, 1961.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Latour-de-Carol - Enveitg Auterive Intercités de nuit Paris-Austerlitz Paris-Austerlitz
Toulouse-Matabiau Montauban-Ville-Bourbon Intercités de nuit
(en semaine)
Paris-Austerlitz Paris-Austerlitz
Portbou
ou Cerbère
Montauban-Ville-Bourbon
ou Cahors
ou Souillac
Intercités de nuit
(week-ends et vacances)
Paris-Austerlitz Paris-Austerlitz
Albi-Ville
ou Rodez
Saint-Denis-près-Martel Intercités de nuit Paris-Austerlitz Paris-Austerlitz
Toulouse-Matabiau Vierzon-Ville Intercités Paris-Austerlitz Paris-Austerlitz
Brive-la-Gaillarde Châteauroux Intercités Paris-Austerlitz Paris-Austerlitz
Toulouse-Matabiau Châteauroux Intercités 100% Éco Paris-Austerlitz Paris-Austerlitz
Le Croisic
ou Nantes
Blois - Chambord Intercités 100% Éco
(week-ends et fériés)
Paris-Austerlitz Paris-Austerlitz
La Rochelle-Ville Saint-Pierre-des-Corps Intercités 100% Éco
(saisonnier : l'été)
Paris-Austerlitz Paris-Austerlitz
Bourges Vierzon-Ville
ou Salbris
TER Centre-Val de Loire Paris-Austerlitz Paris-Austerlitz
Tours Blois - Chambord TER Centre-Val de Loire Paris-Austerlitz Paris-Austerlitz
Orléans Orléans TER Centre-Val de Loire Cercottes
ou Chevilly
ou Toury
ou Paris-Austerlitz
Paris-Austerlitz