Gare de Vitré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vitré
Image illustrative de l'article Gare de Vitré
La gare de Vitré
Localisation
Pays France
Commune Vitré
Adresse 15, place du Général-de-Gaulle
35500 Vitré
Coordonnées géographiques 48° 07′ 21″ nord, 1° 12′ 42″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV
TER Bretagne et Pays de la Loire
Fret
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Montparnasse à Brest
Vitré à Pontorson
Martigné-Ferchaud à Vitré
Voies 3 + voies de service
Quais 2 (1 latéral et 1 central)
Transit annuel 690 000 voyageurs (2013)
Altitude 90 m
Historique
Mise en service 1er mai 1857
Architecte Victor Lenoir Cie Ouest
Protection  Inscrit MH (1975)
Correspondances
Bus oui
Cars Illenoo lignes 14, 19 et 20

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Vitré

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

(Voir situation sur carte : Ille-et-Vilaine)
Vitré

La gare de Vitré est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest, située sur le territoire de la commune de Vitré, dans le département d'Ille-et-Vilaine, en région Bretagne. Il s'agit de la seule gare bretonne, avec celle de Dinan, à être inscrite à l'inventaire des monuments historiques.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des TGV circulant entre Paris-Montparnasse et les gares bretonnes de Rennes, Brest ou Saint-Brieuc et par des trains express régionaux du réseau TER Bretagne, circulant entre Rennes, Laval et Le Mans.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 90 m d'altitude, la gare de Vitré est située au point kilométrique (PK) 335,886 de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest, entre les gares de Saint-Pierre-la-Cour et Les Lacs. Ancien nœud ferroviaire, elle est l'origine de la ligne Vitré - Pontorson et l'aboutissement de la ligne Martigné-Ferchaud - Vitré, toutes deux fermées au service des voyageurs.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Origine[modifier | modifier le code]

Les travaux de construction commencent en 1855 et s'achèvent en 1857. Victor Lenoir est l'architecte de la gare de Vitré mais aussi de l'ancienne gare Montparnasse à Paris. L'installation de la gare à proximité immédiate du centre historique a eu pour conséquence la destruction des remparts sud et une haussmannisation des quartiers intra-muros par l'ouverture de voies orientées nord / sud (rue Garengeot, rue Bertrand d'Argentré, rue Duguesclin). Un faubourg médiéval datant du Moyen Âge a disparu. Il occupait l'actuel parking nord de la gare et allait jusqu'à l'église Sainte-Croix. La rue de la Fontaine desservait ce quartier ainsi qu'une salle de jeu de paume.

Un nœud ferroviaire[modifier | modifier le code]

Vitré était aussi un nœud ferroviaire puisqu’une première voie fut ouverte le 15 avril 1857 sur la ligne Paris-Montparnasse - Brest. Puis, une seconde voie en direction de Fougères sera ouverte au public en 1867 ; un viaduc enjambant la vallée de la Vilaine fut construit à l'ouest de la ville. Cette ligne permettait d'aller jusqu'au Mont Saint-Michel, via Fougères et Pontorson. Enfin en 1874, une troisième ligne allait à Martigné-Ferchaud par La Guerche-de-Bretagne.

La construction de la gare s’est effectuée en 1855 sous forme d’un petit castel néo-gothique en plein centre-ville, juste au sud de la ville close. Son architecture atypique ne ressemble en rien aux modèles standards (son style ne se retrouve qu'à la gare de Sées). Elle alterne le tuffeau et la brique, flanquée de deux échauguettes et coiffée d'une toiture en ardoise. La gare, inscrite au titre des monuments historiques en 1975, rappelle le passé médiéval de la cité de Vitré. Les façades sont restaurées en 2009 et 2010.

Les fermetures de lignes[modifier | modifier le code]

La section Vitré - Fougères de la ligne Vitré - Pontorson a fermé le 5 mars 1972. La raison en est le trop faible nombre de voyageurs qui ne dépassaient pas une quinzaine par jour. Malgré l'intervention des élus et des syndicats, la SNCF a mis en place un service de cars. Le trafic de marchandises va perdurer une dizaine d'années avant de disparaître.

Aujourd'hui, la gare de Fougères a complètement disparu et un centre commercial a pris sa place. Néanmoins, une petite partie de cette ligne est utilisée pour le transport de marchandises entre l'usine d'alimentation pour bétail située au lieu-dit « Gérard » à Montreuil-sous-Pérouse et la gare de Vitré.

La section Vitré - La Guerche-de-Bretagne de la ligne Martigné-Ferchaud - Vitré a été fermée la même année. La voie de chemin de fer a été transformée en piste de randonnée dans les années 1990[2].

Ces dernières années, le nombre d'usagers du train a fortement augmenté pour devenir le plus important de Bretagne. Avec 735 000 voyages en 2008, l’axe Rennes - Vitré est le plus emprunté sur l’ensemble des liaisons origine-destination existant entre ces deux villes et les gares intermédiaires[3]. Les migrations pendulaires en sont le principal usage et la gare dispose de bornes pour la validation des titres de transport sur les cartes à puce Korrigo.

Mais au début du XXIe siècle, avec le développement durable et les déplacements collectifs non polluants, la question du retour du rail sur la ligne Vitré - Fougères est de nouveau à l'ordre du jour par certains élus locaux[4].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[5] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs avec guichets ouverts tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport TER.

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par des TGV Atlantique circulant entre Paris-Montparnasse et les gares bretonnes de Rennes, Saint-Brieuc et Brest et par des trains régionaux des réseaux TER Bretagne et TER Pays de la Loire, circulant entre Rennes, Laval et Le Mans.

En 2013, la gare a été fréquentée par 690 000 voyageurs[6]. En 2011, ils étaient 680 000 voyageurs[7].

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret, limité aux transports par train en gare[8].

Projet de pôle d'échange multimodal[modifier | modifier le code]

La gare de Vitré, au petit matin, vue depuis la passerelle.

La ville développe un pôle d'échange multimodal dans le secteur de la gare[9]. Son emplacement est stratégique en plein centre-ville. Selon la SNCF, la fréquentation du trafic ferroviaire devrait être en augmentation de 8 % par an dans les années qui viennent.

Pour garantir un accès aux personnes à mobilité réduite (PMR) jusqu'aux quais, une passerelle est mise en service depuis mars 2014, disposant d'ascenseurs sur les parking Nord et Sud ainsi que sur le quai B - C. La gare bus, autrefois sur la place du Général-de-Gaulle, a été transférée à proximité de la passerelle située sur le parking SNCF Nord, proche de l'office du tourisme. Un parking silo au toit végétalisé est en cours de construction au sud des voies ferrées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00090900, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. La ligne Vitré-Fougères
  3. [PDF]SNCF : Le bilan 2008 du réseau TER
  4. Le retour du train, une idée saugrenue ? - Fougères
  5. Site SNCF TER Bretagne, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare de Châteaubourg lire en ligne (consulté le 2 mars 2011)
  6. « Gares et aéroports. Les chiffres bretons », sur letelegramme.fr, (consulté le 14 mai 2014).
  7. Vitré - L'info en continu - 16 avril 2013, sur vitre.maville.com. Consulté le 16 avril 2013.
  8. Site fret.sncf.com. Consulté le 11 février 2012.
  9. L'aménagement du quartier de la gare sud se dessine, Ouest-France du 11-12 février 2012, page de Vitré, sur vitre.maville.com. Consulté le 13 septembre 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Rennes
Brest
Saint-Brieuc
Rennes TGV Laval Paris-Montparnasse
Rennes Les Lacs TER Bretagne /
Pays de la Loire
Saint-Pierre-la-Cour Le Mans
Laval
Rennes Les Lacs TER Bretagne Terminus Terminus
Rennes Rennes TER Bretagne /
Pays de la Loire
Laval Nantes