Gare de Vaugirard-Ceinture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vaugirard-Ceinture
Image illustrative de l’article Gare de Vaugirard-Ceinture
Le bâtiment voyageurs, côté cour.
Localisation
Pays France
Commune Paris
Arrondissement 15e
Adresse 397, rue de Vaugirard
75015 Paris
Coordonnées géographiques 48° 50′ 00″ nord, 2° 17′ 25″ est
Caractéristiques
Ligne(s) Petite Ceinture
Voies 2
Quais 2
Historique
Mise en service 1867
Fermeture 1934
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Vaugirard-Ceinture

La gare de Vaugirard-Ceinture est une gare ferroviaire française désaffectée de la ligne de Petite Ceinture, située dans le 15e arrondissement de Paris, près de la porte de Versailles, en région Île-de-France.

Situations[modifier | modifier le code]

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare de Vaugirard-Ceinture est située au point kilométrique (PK) 11,348 de la ligne de Petite Ceinture, désaffectée, entre les gares de Grenelle-Ceinture et d'Ouest-Ceinture.

Situation urbaine[modifier | modifier le code]

La gare s'élève sur un terrain perpendiculaire à la rue de Vaugirard, près de son croisement avec les rues Firmin-Gillot et Lacretelle. À cet endroit, la ligne passe sur un remblai et franchit la rue de Vaugirard sur un pont. Du fait de cette déclivité, l'accès aux quais s'effectue par des escaliers.

Historique[modifier | modifier le code]

La gare au début du XXe siècle.
Détail du fronton. De l'inscription « CHEMIN DE FER », seul subsiste
le « H » en .

La gare ouvre aux voyageurs le [1]. Au début du XXe siècle, un couloir souterrain est aménagé pour assurer une correspondance avec la station de métro Porte de Versailles[1].

En octobre 1896, à l'occasion de leur visite en France, le tsar de Russie Nicolas II et son épouse Alexandra traversent la gare de Vaugirard-Ceinture pour gagner la gare de Passy-la-Muette (16e arrondissement)[2].

Comme le reste de la Petite Ceinture, la gare ferme au trafic voyageurs le . Par la suite, le bâtiment est occupé par des habitations, des salles de sports et des sociétés de services[3].

Depuis , l'escalier donne accès à la Petite Ceinture du 15e, un espace vert aménagé sur l'ancienne voie ferrée.

Bâtiment voyageurs[modifier | modifier le code]

D'une architecture similaire à celle de la gare d'Orléans-Ceinture, en briques roses et merlons blancs, le bâtiment voyageurs comporte deux étages. Les escaliers d'accès et les quais existent toujours[3].

Le bâtiment de la gare, notamment les 200 m2 de la salle d'attente, est transformé en un espace de coworking, après réhabilitation. L'ouverture est en 2021, et la démarche est suivie avec attention : d'autres lieux pourraient suivre si le succès est au rendez-vous, compte-tenu par exemple des 2 030 gares fermées et/ou désaffectées sur le territoire français, des bâtiments souvent du XIXe siècle qui se dégradent si une réutilisation n'est pas trouvée[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Gare de Vaugirard-Ceinture (1867) », Association sauvegarde Petite Ceinture, (consulté le 25 octobre 2017).
  2. « La visite du tsar Nicolas II à Paris en octobre 1896 », sur petiteceinture-info.fr, (consulté le 29 janvier 2021).
  3. a et b « La Petite Ceinture - Inventaire des bâtiments, ouvrages et mobiliers » [PDF], Atelier parisien d'urbanisme, (consulté le 25 octobre 2017), p. 110.
  4. E. S., « Paris : la gare de Vaugirard bientôt transformée en espace de coworking », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  5. Anne Rodier, « Le télétravail, ou la tentation du nomadisme », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]