Gare de Staden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Staden
Image illustrative de l’article Gare de Staden
La gare vers 1900
Localisation
Pays Belgique
Commune Staden
Adresse De Carninstraat
8840 Staden
Coordonnées géographiques 50° 58′ 35″ nord, 3° 00′ 46″ est
Caractéristiques
Ligne(s) 63, Torhout à Ypres
Altitude 19 m
Historique
Mise en service 15 août 1873
Fermeture 22 mai 1955
(voyageurs)
1er décembre 1988
(marchandises)
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Staden
Géolocalisation sur la carte : Flandre-Occidentale
(Voir situation sur carte : Flandre-Occidentale)
Staden

La gare de Staden est une gare ferroviaire belge (hors service) de la ligne 63, de Torhout à Ypres (hors service), située au centre du bourg de Staden, section de la commune du même nom, dans la province de Flandre-Occidentale en région flamande.

Mise en service en 1873, elle est reprise par l'administration de l'État-belge en 1880. La Société nationale des chemins de fer belges (SNCB), ferme le service des voyageurs en 1955 et celui des marchandises en 1988.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 19 mètres d'altitude, la gare de Staden était située au point kilométrique (PK) 7,596 de la ligne 63, de Torhout à Ypres, entre les gares de Kortemark (s'intercalait la halte de Saint-Joseph) et de Westrozebeke (désaffectée).

Histoire[modifier | modifier le code]

Gare ferroviaire[modifier | modifier le code]

La station de Staden est mise en service le , lors de l'ouverture à l'exploitation de la ligne de Torhout à Ypres[1].

En 1880, la gare possède un pont bascule et en 1896 elle est ouverte à tous les services de transports[1].

Après le chemin de fer[modifier | modifier le code]

Un bâtiment de la gare est toujours présent, il est devenu une salle polyvalente[2].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Gare fermée et désaffectée située sur un tronçon et une ligne hors service. La gare en service la plus proche est celle de Kortemark.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (nl) Yvette Schenkel-Latoir, Jan Schenkel & Marijke Moortgat-Schenkel, Staden lire (consulté le 25 mai 2012)
  2. (nl) Site staden.be Gemeentelijke lokalen : Staden lire (consulté le 25 mai 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]