Gare de Soignies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soignies
Image illustrative de l'article Gare de Soignies
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays Belgique
Ville Soignies
Adresse Rue de la Station
7060 Soiginies
Coordonnées géographiques 50° 34′ 23″ N 4° 04′ 09″ E / 50.57311, 4.06923550° 34′ 23″ Nord 4° 04′ 09″ Est / 50.57311, 4.069235
Gestion et exploitation
Propriétaire Infrabel
SNCB-Holding
Exploitant SNCB
Services InterCity (IC)
InterRegion (IR)
Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 96, Bruxelles-Midi à Quévy (frontière)
Voies 3 (+ voies de service)
Quais 2 (dont un central)
Altitude 91 m
Historique
Mise en service 31 octobre 1841
Correspondances
Bus voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : Hainaut

(Voir situation sur carte : Hainaut)
Soignies

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Soignies


La gare de Soignies est une gare ferroviaire belge de la ligne 96, de Bruxelles-Midi à Quévy (frontière), située à proximité du centre de la ville de Soignies dans la province de Hainaut en Région wallonne.

Elle est mise en service en 1841 par l'administration des chemins de fer de l'État-Belge. C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains InterCity (IC), InterRegion (IR), Omnibus (L) et Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 91 m d'altitude, la gare de Soignies est située au point kilométrique[1] (PK) 35,558 de la ligne 96, de Bruxelles-Midi à Quévy (frontière), entre les gares ouvertes de Braine-le-Comte et de Neufvilles. Ancienne gare de bifurcation, elle était l'aboutissement de la ligne 114, de Houdeng-Goegnies à Soignies (hors service).

Histoire: quelques dates[modifier | modifier le code]

  • 1840 - Construction de la gare de Soignies (néo-classique)
  • 1847 - Sur un initiative de Monsieur Waroquier, chef de gare, une terrasse bordée de balustrades est construite sur l'esplanade faisant face à la gare.
  • 1850 - Construction d'un kiosque
  • le - un ouragan arrache la toiture du kiosque
  • 1890 - Démolition de la gare devenue trop exiguë et reconstruction de celle-ci. Le projet est confié à l'architecte Gédéon Bordiau.
  • 16 et - inauguration du square dont l'étude de projet avait été confiée à Hendrik Beyaert
  • 1891 - Inauguration de la Gare construite dans le style éclectique "monumental" de l'époque.
  • 1905 - Le monument du travail est inauguré, il représente un tailleur de pierre en bronze: «el cayoteu». La statue est réalisée par Léon Grandmoulin.
  • 1914-1918 - la gare est endommagée et doit être en partie reconstruite.
  • 1926 - Incendie de la gare
  • 1944 - Bombardement de la gare, un obus tombe au milieu de l'édifice qui est éventré.
  • 1948 - Reconstruction de la gare (à l'identique mais le style est un peu allégé)
  • 2010-2012 - Modernisation de la gare : les quais et le passage sous voies sont rénovés et agrandis.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[2] SNCB, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Des aménagements, équipements et services sont à la disposition des personnes à la mobilité réduite. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. Un buffet est installé en gare.

Un souterrain permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre.

Desserte[modifier | modifier le code]

Soignies est desservie par des trains InterCity (IC), InterRegion (IR), Omnibus (L) et Heure de pointe (P) de la SNCB, qui effectuent des missions sur la ligne commerciale 96, Bruxelles - Quévy[3] (voir brochures SNCB en lien externe).

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[2].

Folklore[modifier | modifier le code]

La gare de Soignies est le point de départ du cortège de Simpélourd.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Infrabel, document de référence du réseau 09/12/2011, annexe E.01 Distances entre gares et nœuds, p. 25/40 DRR_E-01-gares-noeuds.pdf (3.63MB) (consulté le 10 juin 2012).
  2. a et b Site SNCB Mobility : Soignies lire (consulté le 10 juin 2012).
  3. Site SNCB : Fiches horaires (brochure) lire (consulté le 8 juin 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Direction précédente Arrêt précédent Trains Arrêt suivant Direction suivante
Liège-Guillemins
ou Bruxelles-Nord
Braine-le-Comte   IC F
SNCB Ligne 96
  Mons Quiévrain
Bruxelles-National-Aéroport
ou Bruxelles-Nord
Braine-le-Comte   IR j
SNCB Ligne 96
  Jurbise Quévy
Braine-le-Comte
ou Terminus
Braine-le-Comte
ou Terminus
  L
SNCB Ligne 96
  Neufvilles Mons
Schaerbeek Braine-le-Comte   P
SNCB Ligne 86
  Jurbise Quévy
Braine-le-Comte Braine-le-Comte   P
SNCB Ligne 86
  Neufvilles Quiévrain