Gare de Signeulx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Signeulx
Image illustrative de l’article Gare de Signeulx
La gare de Signeulx, désormais utilisée comme habitation
Localisation
Pays Belgique
Commune Musson
Localité Signeulx
Coordonnées géographiques 49° 33′ 08″ nord, 5° 38′ 19″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire M. Leguebe
Caractéristiques
Ligne(s) 165
Voies 4
Quais 2
Historique
Mise en service 1876
Fermeture 1984
Géolocalisation sur la carte : Province de Luxembourg
(Voir situation sur carte : Province de Luxembourg)
Signeulx
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Signeulx

La gare de Signeulx est une gare ferroviaire belge de la ligne 165[1] entre Athus et Libramont, située sur le territoire de la commune de Musson, dans la province de Luxembourg en Région wallonne.

C'était une halte ferroviaire de la SNCB jusqu'en juin 1984. Elle fut également reliée à Gorcy, en France, par l'ancienne ligne 165 x qui fut fermée en 1983.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de Signeulx fut ouverte en novembre 1876 sur la ligne belge 165. Elle du son activité à la sidérurgie dans toute la région lorraine et particulièrement grâce aux mines de fer d'Halanzy et de Musson, à l'usine d'Athus et aux forges de Gorcy, en France. Ces dernières furent reliées à la gare par une voie de 4 km de long, la ligne 165 x, construite par un particulier: le maître de forges de Gorcy, Jean-Joseph Labbé[2].

La gare est une variante des gares standards de type 1873 remarquable en raison de sa disposition qui comprend deux corps à étage encadrant une aile centrale. Cette disposition est commune chez les gares frontalières et s’observe entre-autres à Treignes. Elle comprenait un logement pour le chef de gare et un second pour le receveur des douanes, d'où sa disposition particulière.

Vers la fin du XXe siècle la sidérurgie en Lorraine se fit de moins en moins rentable et bon nombre d'usines et de mines fermèrent, y compris les forges de Gorcy. Cela entraina l'abandon de l'activité sur la ligne 165x et une grosse baisse sur « l'Athus - Meuse ». La gare fut délaissée depuis l'arrêt du trafic marchandise vers Gorcy en 1983 et de celui du service de passagers entre Virton, Athus et Arlon, en 1984. Celui-ci repris en 2006 avec l'électrification de la ligne Athus Meuse. Mais la gare de Signeulx ne fut pas sélectionnée comme nouveau point d'arrêt pour les autorails série 41 qui assurent dès lors le service passagers sur la ligne, et ce malgré la pression des autorités locales et de l'association de défense du rail « Les amis du rail d'Halanzy ».

Elle n'est donc plus utilisée à ce jour et fut rachetée par un privé afin d'être transformée en logements.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pascal Dumont et Olivier Geerinck, Sur les rails d'Ardennes et de Gaume. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Liste des gares de la ligne 165 », sur Blog amateur de la ligne 165 « Athus - Meuse ».
  2. « Voyages au pays des gares désaffectées. », sur site internet du quotidien belge « Le Soir ».