Gare de Saint-Yvi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Yvi
Image illustrative de l’article Gare de Saint-Yvi
Route de Saint-Yvi à Elliant,
à gauche la voie d'accès à l'ancienne station.
Localisation
Pays France
Commune Saint-Yvi
Adresse Route d'Elliant,
29140 Saint-Yvi
Coordonnées géographiques 47° 58′ 31″ nord, 3° 55′ 38″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant Fermée
Caractéristiques
Ligne(s) Savenay à Landerneau
Voies 2
Quais 2 (partiellements détruits)
Altitude 57 m
Historique
Mise en service
Fermeture vers 1960 (voyageurs)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Saint-Yvi

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Saint-Yvi

Géolocalisation sur la carte : Finistère

(Voir situation sur carte : Finistère)
Saint-Yvi

La gare de Saint-Yvi est une ancienne gare ferroviaire française de la Ligne de Savenay à Landerneau, située sur le territoire de la commune de Saint-Yvi dans le département du Finistère en région Bretagne.

Mise en service en 1905, par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO), elle est fermée aux voyageurs vers 1960, puis ses installations sont détruites au début des années 1990.

Une antenne GSM-R est installée à l'emplacement de l'ancienne station en 2011.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 57 mètres d'altitude[1], la gare de Saint-Yvi est située au point kilométrique (PK) 672,050 de la ligne de Savenay à Landerneau, entre les gares de Rosporden et de Quimper[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Halte voyageurs[modifier | modifier le code]

La halte, dite aussi station, de Saint-Yvi est mise en service le par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO)[3], sur la section d'Auray à Quimper, entre les stations de Rosporden et Quimper. Elle n'est ouverte qu'au service des voyageurs et des bagages, ainsi qu'au transport des chiens accompagnés et des colis postaux. Les voyageurs munis de bagages doivent aider l'agent de la compagnie pour le pesage et le chargement et le déchargement du colis[4].

En 1924, la desserte de la station est de trois arrêts quotidiens, dans chaque sens, pour des relations de Nantes, ou Lorient, et Quimper[5]. Le 30 juin de cette même année, Joseph Le Berre reçoit la médaille d'honneur du ministère des travaux publics pour ses trente ans de service comme cantonnier de la route 165, qui mêne à la station[6].

À la fin des années 1950, la station dispose de deux quais latéraux, d'un passage de niveau planchéié pour la traversée des voies, d'un bâtiment, de base rectangulaire à trois ouvertures et une couverture à deux pans sur combles, et d'un sémaphore Lartigue pour le cantonnement des trains[7]. De 1957 à 1960, c'est madame Piron qui est chef de halte et habite avec sa famille dans la partie du bâtiment prévue pour cette fonction[8].

La station est fermée au trafic des voyageurs dans les années 1960. Elle est rouverte ponctuellement pour le service du cantonnement des trains entre 1975 et 1985, puis les installations sont détruites lors de l'électrification de la ligne pour l'arrivée du TGV au début des années 1990[9].

Site antenne GSM-R[modifier | modifier le code]

En 2011, une antenne de radiotéléphone GSM-R, pour les communications ferroviaires, est installée sur l'emplacement des installations de l'ancienne station[9] et en 2015 la nouvelle station d'épuration de Saint-Yvi est construite juste en arrière des limites de l'emprise ferroviaire de l'ancienne station[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Google Earth (consulté le 31 juillet 2016).
  2. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « [470/2] Vannes - Quimper », p. 167.
  3. « Chemins de fer », Ouest-Éclair, no 2091,‎ , p. 4 (lire en ligne).
  4. « Tarifs généraux et spéciaux - Grande vitesse : Paris à Orléans », Journal officiel de la République française,‎ , p. 3642 (lire en ligne).
  5. Compagnie du PO, « Paris & Savenay à Landerneau & Brest », Guide officiel-Chemin de fer,‎ (lire en ligne)
  6. « Département du Finistère Service ordinaire », Journal officiel de la République française,‎ , p. 5958 (lire en ligne).
  7. Saint-Yvi infos, juin 2011, p. 1.
  8. Saint-Yvi infos, juin 2011, p. 4.
  9. a et b « La Gare de St Yvi (29) », sur Rail en Bretagne Pays de la Loire, (consulté le 1er août 2016).
  10. « Saint-Yvi : Le chantier de la nouvelle station d'épuration vient de débuter », Ouest-France,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « La gare de Saint-Yvi », Saint-Yvi infos (bulletin municipal),‎ , p. 1 et 4 (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :