Gare de Saint-Pierre-Quiberon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gare de Saint-Pierre.

Saint-Pierre-Quiberon
Image illustrative de l’article Gare de Saint-Pierre-Quiberon
Bâtiment voyageurs et entrée de la halte.
Localisation
Pays France
Commune Saint-Pierre-Quiberon
Adresse Place de la Gare
56510 Saint-Pierre-Quiberon
Coordonnées géographiques 47° 31′ 16″ nord, 3° 08′ 20″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service Tire-bouchon (TER Bretagne)
uniquement en saison estivale
Caractéristiques
Ligne(s) Auray à Quiberon
Voies 1
Quais 1
Altitude 16 m
Historique
Mise en service 24 juillet 1882

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Saint-Pierre-Quiberon

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Saint-Pierre-Quiberon

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

(Voir situation sur carte : Morbihan)
Saint-Pierre-Quiberon

Géolocalisation sur la carte : arrondissement de Lorient

(Voir situation sur carte : arrondissement de Lorient)
Saint-Pierre-Quiberon

La gare de Saint-Pierre-Quiberon est une gare ferroviaire française de la ligne d'Auray à Quiberon, située sur le territoire de la commune de Saint-Pierre-Quiberon, dans le département du Morbihan en région Bretagne.

Elle est mise en service en 1882 par la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans (PO).

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie, uniquement pendant la saison d'été, par le « Tire-Bouchon » qui est un train TER Bretagne. Désaffecté le bâtiment est devenu une propriété de la commune qui y installe en saison un office du tourisme pour l'accueil des voyageurs et la vente de titres de transport spécifiques « Tire-bouchon ».

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 16 mètres d'altitude, la gare de Saint-Pierre-Quiberon est située au point kilométrique (PK) 607,867 de la ligne d'Auray à Quiberon, entre les gares de Kerhostin et de Quiberon.

Ancienne gare d'évitement, elle dispose d'une plateforme pour deux voies et deux quais mais devenue une halte de passage elle ne dispose plus que de la voie unique de la ligne qui dessert le quai situé contre l'ancien bâtiment voyageurs.

Arrivée en gare vue de la cabine du Tire-bouchon.

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de Saint-Pierre-Quiberon est mise en service le 24 juillet 1882 par la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans (PO), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la ligne d'Auray à Quiberon, embranchement de sa ligne de Savenay à Landerneau. Le bâtiment voyageurs, construit par l'État comme la ligne[1] a accueilli la foule pour le passage du train inaugural[2] la veille, le 23 juillet[3].

En 1912, la Compagnie du PO fournit au Conseil général un tableau des « recettes au départ » de ses gares du département, la gare de Saint-Pierre-Quiberon totalise 39 055 francs, ce qui la situe à la 19e place sur les 30 gares ou stations[4].

Lors de la Première Guerre mondiale l'armée installe un embranchement pour desservir le champ de tir des pièces d'artillerie à l'essais, situé au sud de la gare. Les limites de l'espace de tir sont matérialisées par les îles de Belle-Île et de Groix et la pointe de Gâvres[5].

La gare est fermée au trafic des voyageurs le 6 mars 1972 lors de l'arrêt du service omnibus sur la ligne[1]. Devenue un point d'arrêt non géré saisonnier dans les années 1980[6], son bâtiment retrouve une activité ferroviaire dans les années 2000 lorsque la commune y installe un office du tourisme saisonnier pour accueillir les voyageurs et vendre des titres de transport spécifiques au « Tire-bouchon »[3].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte SNCF, elle dispose néanmoins d'un espace d'accueil et de vente située dans la salle du rez-de-chaussée de l'ancien bâtiment voyageurs[3]. Elle est ouverte pendant la saison par l'office du tourisme de la commune qui y vend des titres de transport « Tire bouchon »[7].

Desserte[modifier | modifier le code]

Saint-Pierre-Quiberon est desservie par un train TER Bretagne dénommé « Tire-Bouchon », uniquement pendant la période estivale, à raison de plusieurs trains par jour pendant les mois de juillet et août et quelques week-end en juin et septembre[8].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés. Un arrêt de bus dessert la gare pendant la saison[7].

Patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

Désaffecté du service ferroviaire, l'ancien bâtiment voyageurs a été acheté par la municipalité en 1997. Il a été restauré et réaménagé en logements sociaux à l'étage et en salle de réunion pour les associations de la commune au rez-de-chaussée[3].

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Pierre Nennig, op. cit., p. 169
  2. « Inauguration de la ligne d'Auray à Quiberon », dans L'Avenir du Morbihan, du 26 juillet 1882
  3. a b c et d Site saintpierrequiberon.fr Saint Pierre Quiberon Histoire : La gare de Saint Pierre Quiberon (consulté le 7 mai 2014).
  4. Site gallica.bnf.fr « Recettes au départ effectuées, en 1912, par les gares et stations situées dans le département du Morbihan », dans Rapports du Préfet et délibérations du Conseil général - Conseil général du Morbihan, 1913/09/08, p. 30 (consulté le 8 mai 2014).
  5. Jean-Pierre Nennig, op. cit., p. 174
  6. Jean-Pierre Nennig, op. cit., p. 171
  7. a et b Site SNCF TER Bretagne : Gare de Saint-Pierre-Quiberon (consulté le 7 mai 2014).
  8. Site espace-saisonnier.fr : fiche horaire 2014 du Tire-Bouchon (consulté le 7 mai 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Inauguration de la ligne d'Auray à Quiberon », dans L'Avenir du Morbihan, 26 juillet 1882 (carton F/1bl/331 Archives Nationales)
  • Jean-Pierre Nennig, Le chemin de fer de Bretagne Sud, édition JPN, Guérande, 2008 (ISBN 2-9519898-5-7), pp. 169-176.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Auray Kerhostin TER Bretagne
(saisonnier : l'été)
Quiberon Quiberon