Gare de Nancy-Saint-Georges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nancy-Saint-Georges
Image illustrative de l'article Gare de Nancy-Saint-Georges
Victor Masson, La gare Saint-Georges à Nancy, vers 1890 (collection particulière).
Localisation
Pays France
Commune Nancy
Quartier Meurthe Austrasie
Coordonnées géographiques 48° 41′ 35″ nord, 6° 11′ 49″ est
Gestion et exploitation
Services Gare fermée et détruite
Caractéristiques
Ligne(s) Champigneulles à Houdemont (HS)
Altitude 198 m
Historique
Fermeture 28 septembre 1997

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Nancy-Saint-Georges

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

(Voir situation sur carte : Meurthe-et-Moselle)
Nancy-Saint-Georges

Géolocalisation sur la carte : Nancy

(Voir situation sur carte : Nancy)
Nancy-Saint-Georges

La gare de Nancy-Saint-Georges[1] était une gare ferroviaire française, située à Nancy.

Désaffectée dans les années 1990, elle a été démolie au début des années 2000. Elle se trouvait au bout de la rue des Tiercelins, dans l'est de la ville, près du canal de la Marne au Rhin.

Gare aux marchandises, elle était ouverte uniquement au trafic fret.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare de Nancy-Saint-Georges était située au point kilométrique (PK) 352,494 de l'ancienne ligne de Champigneulles à Houdemont, entre les gares de Champigneulles et de Jarville-la-Malgrange.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne de Champigneulles à Houdemont est ouverte le 16 mai 1881.

En 1919, le trafic de la gare était de 614 930 tonnes (246 082 tonnes expédiées et 368 848 tonnes reçues).

En 1931, le trafic de la gare était de 798 tonnes pour la grande vitesse (547 tonnes expédiées et 251 tonnes reçues) et 616 661 tonnes pour la petite vitesse (248 923 tonnes expédiées et 370 738 tonnes reçues)[2].

En 1937, le trafic s'élève à 18 698 tonnes pour la grande vitesse (12 696 tonnes expédiées et 6 002 tonnes reçues) et 382 400 tonnes pour la petite vitesse (148 676 tonnes expédiées et 233 724 tonnes reçues).

La gare Saint-Georges est lourdement endommagée par un bombardement le 15 septembre 1944.

Dans les années 1960, elle desservait 54 embranchements particuliers. En 1962, le trafic d'animaux vivants pour les abattoirs et le marché aux bestiaux représentait 3 000 wagons.

En octobre 1971, la gare est dotée d'un nouvel équipement permettant la manutention des conteneurs[3].

En 1980, la gare avait expédié 152 124 tonnes de marchandises (essentiellement des conteneurs et des céréales). Les arrivages représentaient 357 308 tonnes (conteneurs, céréales, produits pétroliers, boissons, groupage).

La section de ligne de Nancy-Saint-Georges à Jarville est fermée le 15 janvier 1988.

Le terminal conteneurs était exploité par la CNC. Le 21 juin 1996, la CNC a transféré ses activités au terminal combiné de Champigneulles[4].

La gare Saint-Georges est définitivement fermée le 28 septembre 1997. La desserte de certains embranchements particuliers est maintenue jusqu'au 17 janvier 1998[5].

Les terrains ont été rachetés à la SNCF par l'Établissement public foncier de Lorraine entre 1994 et 2000[6].

Les bâtiments, désaffectés et victimes d'un incendie, sont démolis en 2002[7].

Aujourd'hui, il ne reste plus que des bouts de voies recouvertes en partie par la végétation et par des routes construites ou refaites depuis. Cependant cette gare pourrait être reconstruite dans le cadre d'un projet de tram-train qui suivrait l'ancienne ligne Champigneulles - Jarville, avec la création de haltes supplémentaires.

D'autres gares sont envisagées sur la ligne Paris - Strasbourg, à Maxéville et dans le secteur hôpital central à Nancy ; ainsi que sur la ligne Nancy - Merrey, à Vandœuvre-lès-Nancy et à Heillecourt. En attendant, les gares desservant la ville de Nancy et son agglomération sont la gare de Nancy-Ville située dans le centre-ville, la gare de Lorraine TGV (entre Nancy et Metz), et les gares de Champigneulles, de Frouard, de Jarville-la-Malgrange, de Laneuveville-devant-Nancy, de Ludres, d'Houdemont ainsi que la gare de Pompey.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dénomination officielle pour la différencier de la gare de Nancy-Ville (autrefois gare de Nancy-Saint-Jean), parfois appelée simplement gare Saint-Georges ou gare aux marchandises de Nancy.
  2. De Paris-Est à Strasbourg-ville: la ligne 1., page 55, sur le forum LR Presse (consulté le 3 avril 2017).
  3. « "Nancy en images au fil des décennies" La gare de Nancy (1852-2014) » sur le site de L'Est Républicain, publié le 18 juillet 2016 et mis à jour le 4 août 2016.
  4. Nancy - Gare Saint-Georges page 1, sur le forum LR Presse (consulté le 29 août 2016).
  5. Nancy - Gare Saint-Georges page 3, sur le forum LR Presse (consulté le 29 août 2016).
  6. [PDF] Établissement public foncier de Lorraine, Plaquette sur le Grand Nancy, 2009, p. 20 du PDF.
  7. Nancy, boulevard d’Austrasie et avenue du XXe Corps, 2002 sur le site Un dimanche en Lorraine (consulté le 29 août 2016).

Articles connexes[modifier | modifier le code]