Gare de Marchienne-Zone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec la Gare de Marchienne-au-Pont, ni avec la gare française de Marchiennes.

Marchienne-Zone
Image illustrative de l’article Gare de Marchienne-Zone
Voies et quais de l'arrêt.
Localisation
Pays Belgique
Commune Charleroi
Section Marchienne-au-Pont
Adresse Rue Max Lambert
6030 Marchienne-au-Pont
Coordonnées géographiques 50° 23′ 53″ nord, 4° 23′ 27″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Services Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 130A, Charleroi à Erquelinnes (frontière)
Voies 2 (+ voies de service)
Quais 2
Altitude 110 m
Historique
Mise en service 6 novembre 1852
Correspondances
Bus voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : Charleroi

(Voir situation sur carte : Charleroi)
Marchienne-Zone

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Marchienne-Zone

La gare de Marchienne-Zone est une gare ferroviaire belge de la ligne 130A, de Charleroi à Erquelinnes (frontière), située à Marchienne-au-Pont, section de la ville de Charleroi dans la province de Hainaut en Région wallonne.

Elle est mise en service en 1852 par la Compagnie du chemin de fer de Charleroi à la frontière de France avant d'être reprise par la Compagnie du Nord - Belge en 1854. C'est une halte ferroviaire de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains Omnibus (L) et Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 110 mètres d'altitude, la gare de Marchienne-Zone est située au point kilométrique (PK) 4,10 de la ligne 130A, de Charleroi à Erquelinnes (frontière), entre les gares ouvertes de Charleroi-Sud et de Landelies.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station de Marchienne-Zone est mise en service, le 6 novembre 1852[1], par la Compagnie du chemin de fer de Charleroi à la frontière de France, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation sa ligne de Charleroi-Sud à Erquelinnes. Elle devient une gare de la Compagnie du Nord - Belge[2] lorsqu'elle reprend l'exploitation de la ligne le 1er janvier 1854[3].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte[4] SNCB, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre.

Un souterrain permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre.

Desserte[modifier | modifier le code]

Marchienne-Zone est desservie par des trains Omnibus (L) et Heure de pointe (P) de la SNCB, qui effectuent des missions sur la ligne 130A Charleroi - Erquelinnes (voir brochure SNCB de la ligne 130A[5]).

En semaine, la desserte comporte

  • des trains L entre Erquelinnes et Charleroi-Sud (toutes les heures)
  • trois trains P d’Erquelinnes à Charleroi-Sud (deux le matin, un l’après-midi)
  • trois trains P de Charleroi-Sud à Erquelinnes (un le matin, deux l’après-midi)

Les week-ends et jours fériés, la desserte est uniquement constituée de trains L entre Charleroi-Sud et Erquelinnes circulant toutes les deux heures.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Le stationnement des véhicules est possible à proximité. Un arrêt de bus est situé à environ 200 mètres sur la N579, il est desservi par les lignes 71, 72, 73, 74, 75 et 109A.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) Site archive, Ligne 130A Charleroi Sud - Erquelines lire (consulté le 7 avril 2012).
  2. « Chemin de fer de Charleroi à la frontière de France », dans Annuaire spécial des chemins de fer Belges, V. Devaux et Cie, 1869 p. 131 intégral (consulté le 7 avril 2012).
  3. R. Demeur, Chemins de fer du Nord, dans Les chemins de fer français en 1860 : Statuts des compagnies, notices historiques-situations financières avec une introduction, 1860 p. 23 intégral (consulté le 7 avril 2012).
  4. Site SNCB Mobility : Marchienne-Zone lire (consulté le 7 avril 2012).
  5. « Brochures de ligne - SNCB », sur www.belgiantrain.be (consulté le 13 juin 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Erquelinnes Landelies L Charleroi-Sud Charleroi-Sud
Erquelinnes Landelies P
(en semaine)
Charleroi-Sud Charleroi-Sud