Gare de Lot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lot
Image illustrative de l’article Gare de Lot
Arrêt SNCB de Lot.
Localisation
Pays Belgique
Commune Beersel
Section Lot
Adresse Stationsstraat
1601 Ruisbroek
Coordonnées géographiques 50° 45′ 59″ nord, 4° 16′ 26″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Infrabel
Exploitant SNCB
Services Suburbain (S)
Caractéristiques
Ligne(s) 96, Bruxelles-Midi à Quévy (frontière)
Voies 3 (+ voies de passages)
Quais 2 (dont un central)
Altitude 25 m
Historique
Mise en service 18 mai 1840
Correspondances
Bus (50)
Bus De Lijn 154 172 574 575 810

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Lot

La gare de Lot est une gare ferroviaire belge de la ligne 96, de Bruxelles-Midi à Quévy (frontière), située à Lot sur le territoire de la commune de Beersel dans la province du Brabant flamand en région flamande.

Elle est mise en service en 1840 par l'administration des chemins de fer de l'État belge.

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB), desservi par des trains Suburbain (S).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 25 mètres d'altitude, la gare de Lot est située au point kilométrique (PK) 8,958 de la ligne 96, de Bruxelles-Midi à Quévy (frontière)[1], entre les gares ouvertes de Ruisbroek et de Buizingen.

L'arrêt dispose de deux quais qui permettent la desserte par les deux voies de la ligne 96 et la voie unique du tronçon 96E de Lot à Hal. Il est traversé par les deux voies rapides du tronçon 96N de Bruxelles-Midi à Hal[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La station de Loth[3] est mise en service le 18 mai 1840[4] par l'administration des chemins de fer de l'État belge, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Bruxelles à Tubize[5]. La station est établie au hameau de Loth, qui dépend de la commune de Leuw-Saint-Pierre[6].

Au début des années 1900, la gare possède un bâtiment voyageurs, avec un corps principal à 3 ouvertures et un étage, et avec une aile disposant d'un auvent protégeant le quai (voir image ci-dessous).

Carte postale vu de l'intérieur de la gare, voies, quais et bâtiment voyageurs
La gare vers 1900.

Le 23 mai 1993, la gare perd son guichet, la vente des titres de transport est supprimée[4].

En 2009, dans le cadre des travaux du futur Réseau express régional bruxellois, la ligne 96 est mise à quatre voies et l'arrêt de Lot est rénové et réaménagé par Infrabel[7]

Nom de la gare[modifier | modifier le code]

L'écriture du nom de la gare est modifiée le 1er février 1938, de « Loth », depuis la mise en service de la station, il devient « Lot »[4].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte[8] SNCB, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre.

Un souterrain permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre.

Desserte[modifier | modifier le code]

Lot est desservie est desservie par des trains Suburbain (S) de la ligne S2 qui effectuent le service sur la relation Louvain - Braine-le-Comte[9].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Infrabel, document de référence du réseau 09/12/2011, annexe E.01, Distances entre gares et nœuds, p. 24/40 (3,63 Mo) (consulté le 11 juin 2012).
  2. Infrabel, Carte technique du réseau, document de référence du réseau, Annexe C.04, du 16 janvier 2012.
  3. Xavier Heuschling, Essai sur la statistique générale de la Belgique, Établissement géographique, 1841, p. 265 lire (consulté le 12 juin 2012)
  4. a b et c (nl) Yvette Schenkel-Latoir, Jan Schenkel & Marijke Moortgat-Schenkel, Lot lire (consulté le 12 juin 2012)
  5. Archive pandora, ligne 96 Brussel Zuid - Mons - Quevy lire (consulté le 12 juin 2012).
  6. « De Bruxelles à Hal par Forest, Ruysbrock et Loth », dans Le guide indispensable du voyageurs sur les chemins de fer de la Belgique, Eugène Landoy éditeur, Bruxelles, 1841, p. 253 lire (consulté le 12 juin 2012).
  7. Infrabel, Ligne RER Bruxelles - Nivelles, un chantier près de chez vous, p. 16 lire (consulté le 12 juin 2012)
  8. a et b Site SNCB Mobility : Lot lire (consulté le 11 juin 2012).
  9. « Brochure 96 : Bruxelles-Midi - Quévy », sur SNCB, (consulté le 7 février 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Louvain Ruisbroek S Buizingen Braine-le-Comte