Gare de Lancey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lancey
Image illustrative de l'article Gare de Lancey
L'entrée de la gare de Lancey
Localisation
Commune Villard-Bonnot
Adresse Place de la Gare
38190 Villard-Bonnot
Coordonnées géographiques 45° 14′ 04″ nord, 5° 52′ 51″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Rhône-Alpes
Caractéristiques
Ligne(s) Grenoble à Montmélian
Voies 2
Quais 2 latéraux
Altitude 227 m
Historique
Mise en service 1864

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lancey

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Auvergne-Rhône-Alpes)
Lancey

Géolocalisation sur la carte : Isère

(Voir situation sur carte : Isère)
Lancey

La gare de Lancey est une gare ferroviaire française de la ligne de Grenoble à Montmélian, située sur le territoire de la commune de Villard-Bonnot, dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle est mise en service en 1864 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM). C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 227 mètres d'altitude[1], la gare de Lancey est située au point kilométrique (PK) 16,473[2] de la ligne de Grenoble à Montmélian, entre les gares ouvertes de Grenoble-Universités-Gières et de Brignoud. Elle est séparée de Grenoble-Universités-Gières par la gare aujourd'hui fermée de Domène.

Histoire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez pour voir d'autres modèles.
Cette section contient une ou plusieurs listes. Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.   (octobre 2017).
  • Le , mise en service de la ligne de 50 km de Grenoble à Montmélian par le PLM.
  • Autrefois, Lancey hébergeait d'importantes papeteries dont l'usine haute et l'usine basse étaient reliées entre elles par une ligne de chemin de fer industrielle à voie à écartement de 0,60 mètres qui a fonctionné jusqu'en 1977. Les papeteries avaient un important faisceau de voies étroites à l'intérieur de leurs usines, l'usine basse ayant également quelques voies à écartement normal reliées au réseau de la SNCF, ainsi que des remorques routières porte-wagons.

En 1996, la gare est fermée en raison de sa faible fréquentation et pour diminuer le temps de parcours sur le trajet de Grenoble à Chambéry. Mais le , le nombre d'emplois dans le secteur augmentant, elle a été rénovée et rouverte grâce à l'action des associations d'usagers.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les trains TER Rhône-Alpes de la desserte Chambéry - Grenoble - Moirans - Saint-Marcellin qui desservent tous la gare de Grenoble-Universités-Gières qui permet d’accéder directement au campus universitaire grenoblois et au Centre hospitalier de La Tronche. Ces trains desservent aussi la gare d'Échirolles.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Lignes G50 et G61 des autobus du "Pays du Grésivaudan"[3]. Elle possède un parking et parcs à vélos.

Projet[modifier | modifier le code]

En 2018, mise en service prévue de la 3e voie de la gare de Brignoud, permettant de prolonger certains TER Rives - Grenoble-Universités-Gières jusqu'à Brignoud en desservant Lancey.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La modernisation du Sillon alpin nord », Rail Passion n°166 d'août 2011, page 31.
  2. Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du Rail en août 2011, (ISBN 978-2-918758-44-0), volume 2, page 191.
  3. Les transports du Grésivaudan, sur le site le-gresivaudan.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Valence-Ville ou Saint-Marcellin
ou Grenoble
Grenoble-Universités-Gières TER Rhône-Alpes Brignoud Chambéry-Challes-les-Eaux