Gare de La Pauline-Hyères

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Pauline-Hyères
Image illustrative de l'article Gare de La Pauline-Hyères
Localisation
Pays France
Commune La Garde
Adresse Avenue Eugène Augias
83130 La Garde
Coordonnées géographiques 43° 08′ 11″ Nord 6° 02′ 06″ Est / 43.136287, 6.034987
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Provence-Alpes-Côte d'Azur
Caractéristiques
Ligne(s) Marseille-Saint-Charles à Vintimille (frontière)
La Pauline-Hyères aux Salins-d'Hyères
Voies 2 (+ voies de service)
Quais 2
Altitude 36 m
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
La Pauline-Hyères

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
La Pauline-Hyères

Géolocalisation sur la carte : Var

(Voir situation sur carte : Var)
La Pauline-Hyères

La gare de La Pauline-Hyères est une gare ferroviaire française des lignes, de Marseille-Saint-Charles à Vintimille (frontière) et de La Pauline-Hyères aux Salins-d'Hyères. Elle est située sur le territoire de la commune de La Garde, dans le département du Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Elle porte le nom de Hyères lorsqu'elle est mise en service en 1862 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM). Elle est renommée La Pauline-Hyères, en 1875, lors de l'ouverture de l'embranchement jusqu'à la ville de Hyères.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains express régionaux TER Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 36 mètres d'altitude, la gare de bifurcation de La Pauline-Hyères est située au point kilométrique (PK) 77,125 de la ligne de Marseille-Saint-Charles à Vintimille (frontière), entre les gares ouvertes de La Garde et de Solliès-Pont. En direction de Solliès, s'intercale la gare fermée de La Farlède[1].

Elle est également l'origine, au PK 0,000, de la ligne de La Pauline-Hyères aux Salins-d'Hyères avant la gare de La Crau qui précède la gare d'Hyères, qui est le terminus de la section exploitée de la ligne[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La « station de Hyères » est mise en service le par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la voie de Toulon à Les Arcs, première section de sa concession de Toulon à Nice. La station est établie loin de la ville et un embranchement est à l'étude pour faciliter sa desserte[3].

La gare est renommée La Pauline-Hyères, lorsqu'elle devient une gare de bifurcation avec l'ouverture de l'exploitation sur la section de La Pauline-Hyères à Hyères le . Cet embranchement est prolongé jusqu'aux Salins-d'Hyères [4].

Le c'est l'arrêt des circulations voyageurs sur l'embranchement. Cette situation va durée plus de trente années, jusqu'au date officielle du rétablissement des circulations de trains voyageurs jusqu'à la gare de Hyères[4].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert du lundi au samedi, fermé les dimanches et jours fériés. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport TER[5].

Desserte[modifier | modifier le code]

La Pauline-Hyères est desservie par les trains TER Provence-Alpes-Côte d'Azur (lignes de Marseille aux Arcs - Draguignan en passant par Toulon et de Marseille à Hyères en passant par Toulon)[5].

La Gare de la Pauline-Hyères se trouve à : 10 minutes de Toulon, 50 minutes des Arcs-Draguignan, 10 minutes d'Hyères et1h15 de Marseille.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, 2011, p. 197.
  2. Reinhard Douté, 2011, p. 202.
  3. François et Maguy Palau, Le rail en France : Le Second Empire, t. 2 (1858-1863), Palau, , 221 p. (ISBN 2-950-942-12-1), « 5.52 Toulon-Les Arcs : 1er septembre 1862 », p. 171.
  4. a et b « Ligne de La Pauline-Hyères aux Salins-d'Hyères », sur Histoire de lignes oubliées...,‎ (consulté le 6 juin 2016).
  5. a, b et c « Gare La Pauline-Hyères », sur SNCF TER Provence Alpes Côte d'Azur (consulté le 6 juin 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « [930/2] Toulon - St-Raphael et [942] La Pauline-Hyères - Les Salins-d'Hyères », p. 197 et 202.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Toulon
ou Marseille Saint-Charles
La Garde TER PACA La Crau Hyères
Toulon
ou Marseille-Saint-Charles
La Garde TER PACA Solliès-Pont Les Arcs - Draguignan