Gare de Kinkempois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kinkempois
Image illustrative de l’article Gare de Kinkempois
Locomotives stationnées à Kinkempois en 2006.
Localisation
Pays Belgique
Commune Liège
Quartier administratif Angleur (Kinkempois)
Adresse Rue du chêne
4031 Liège
Coordonnées géographiques 50° 36′ 32″ nord, 5° 34′ 45″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Caractéristiques
Ligne(s) Ligne 125A

Ligne 125B
Ligne 125C
Ligne 36A

Altitude 66 m
Historique
Mise en service
Fermeture (service voyageurs)

La gare de Kinkempois est une gare de triage / formation située dans le quartier de Kinkempois à Angleur, section de la ville de Liège.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Au nord de la gare se trouve l'échangeur ferroviaire du même nom, qui permet de rejoindre la gare des Guillemins et Bruxelles à l'ouest (lignes 2,34,36), la gare de Bressoux et les Pays-Bas au nord (ligne 40) et la gare d'Angleur, les vallées de l'Ourthe et de la Vesdre ainsi que l'Allemagne via le tunnel de Soumagne à l'est (lignes 3,37,43). A l'autre extrémité de la gare, à l'ouest, une voie rejoint la ligne de Bruxelles au niveau de Bierset en passant par Jemeppe et Grâce-Hollogne (ligne 36A) tandis qu'une seconde voie se dirige vers Seraing, Huy et Namur, dans la vallée de la Meuse (lignes 125A, 125).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bâtiment voyageurs de 1883.

Le premier bâtiment de la gare est construit en 1883. Il est ensuite démoli en 1959-60 et remplacé par un autre bâtiment lui-même démoli à la fin des années 2000[1]. Le service voyageurs cesse le [2].

Vue de la gare de triage avec l'atelier de la SNCB à gauche.

En avril 2018, la SNCB y inaugure un nouvel atelier de plus de 17 000 m2 conçu pour répondre à l'augmentation du nombre de trains en circulation et pour entretenir plus rapidement les longs trains, notamment les voitures M7, à deux étages. L'atelier accueille également les locomotives électrique ou diesel de la SNCB, d'infrabel et de sociétés externes.[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guy Demeulder, « La gare de Kinkempois », sur Les gares belges d'autrefois (consulté le ).
  2. Wim Deridder, « 40 125A Flémalle Haute - Angleur 125A », sur Chemins de fer belges (consulté le ).
  3. « Atelier de traction de Kinkempois », sur www.belgiantrain.be (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]