Gare de Jambes-Est

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jambes-Est
Image illustrative de l’article Gare de Jambes-Est
Quais de la halte (2022).
Localisation
Pays Belgique
Commune Namur
Section Jambes
Adresse Montagne Sainte-Barbe
5100 Jambes
Coordonnées géographiques 50° 27′ 18″ nord, 4° 52′ 49″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Code UIC 88633545
Service Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 162, Namur - Sterpenich
Voies 2
Quais 2
Zone Namur
Altitude 105 m
Historique
Mise en service

La gare de Jambes-Est (anciennement Jambes-État) est une gare ferroviaire belge de la ligne 162, de Namur à Sterpenich (frontière du Luxembourg), située dans la section de Jambes sur le territoire de la ville de Namur, dans la province de Namur en Région wallonne.

C'est aujourd'hui une halte ferroviaire de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 105 m d'altitude, la gare de Jambes-Est est située au point kilométrique (PK) 2,10 de la ligne 162, de Namur à Sterpenich (frontière du Luxembourg), entre les gares de Namur et Dave-Saint-Martin[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne de Namur à la frontière du Luxembourg est mise en service par sections en 1858 par la Grande compagnie du Luxembourg ; la section de Namur à Ciney passant par Jambes étant ouverte à l'exploitation le [2]. Elle ne comportait à l'origine aucune gare entre Namur et Naninne[3]. Avant l'ouverture de la gare de Jambes par la Compagnie du Nord - Belge en 1862 sur la ligne vers Dinant et Givet, il n'y avait ni gare ni halte à Jambes.

C'est finalement le [4] que les Chemins de fer de l’État belge, qui ont repris la ligne du Luxembourg en 1873, créent une halte appelée « Jambes-Etat » entre Dave et le pont sur la Meuse, dans la forte rampe entre Namur (rive droite) et Courrière.

Un bâtiment de halte type 1888 est érigé à Jambes-Est à une date inconnue (sans doute avant 1893). Elle comporte un corps central à deux étages en forme de L sous une toiture à croupes, une aile basse sous bâtière servant de salle d'attente et une aile de service en L. Sa façade alternait brique et bandeaux de pierre claire tandis que chaque travée était munie d'arcs bombés surmontés d'un larmier en brique, caractéristique de ce type de gare. Ce bâtiment, perché sur le talus entre la route et le pont[5], a été démoli en 1992[6].

En 1991[7], la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) change le nom de la gare de Jambes-État qui devient « Jambes-Est ».

Service voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte de la SNCB[8], c'est un point d'arrêt non gardé (PANG)[9]. Elle dispose de deux quais avec abris. Le passage d'un quai à l'autre se fait en utilisant le tunnel routier situé en contrebas de l'arrêt.

Dessertes[modifier | modifier le code]

Jambes-Est est desservie, toutes les heures en semaine et toutes les deux heures le week-end, par des trains L qui assurent des missions entre Namur et Ciney[10]. Cette desserte régulière est renforcée en semaine par des trains supplémentaires : un train L de Rochefort-Jemelle à Namur et un train P Namur - Ciney (le matin) ; ainsi que deux trains P aller-retour sur ce même parcours, l’après-midi[10].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Le parking des véhicules est possible près de l'arrêt[9]. Des arrêts de transport en commun (TEC) sont situés à proximité.

La gare de Jambes, sur la ligne 154 de Namur à Dinant, se trouve à seulement 300 m de distance.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Carte technique du réseau », sur Infrabel, (consulté le ).
  2. « Ligne 162 : Namur - Frontière luxembourgeoise », sur belrail.be (consulté le ).
  3. Augustin Joseph Du Pays, Itinéraire descriptif, historique, artistique et industriel de la Belgique, Libr. de L. Hachette et Cie., 1863. p. 309 lire (consulté le 12 mai 2011).
  4. « ST/H/PA - Jambes-Est », sur spoorweggeschiedenis.quartam.on-rev.com (consulté le ).
  5. eParanoia, « 3948 Gare de Jambes-Etat L162 », sur Flickr.com, (consulté le ).
  6. « Les gares belges d'autrefois. La gare de Jambes État. Guy Demeulder. », sur www.garesbelges.be (consulté le ).
  7. Site Le Soir, Archives : Nouveaux noms en juin prochain, pour trois gares namuroises, article du lundi 6 mai 1991 lire (consulté le 13 mai 2011).
  8. « SNCB - Jambes-Est », sur www.belgianrail.be (consulté le ).
  9. a et b Association des clients des transports publics (ACTP), Ligne 162 Namur-Arlon, enquête avril à novembre 2008, Dave-Saint-Martin, pp. 62-63 document pdf (consulté le 13 mai 2011).
  10. a et b « Brochures de ligne », sur www.belgiantrain.be, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Ciney Dave-Saint-Martin L Namur Namur
Rochefort-Jemelle Dave-Saint-Martin L
(en semaine)
Namur Namur
Ciney Dave-Saint-Martin P
(en semaine)
Namur Namur