Gare de Guéret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guéret
Image illustrative de l'article Gare de Guéret
Bâtiment voyageurs et voies en 2003.
Localisation
Pays France
Commune Guéret
Adresse Rue de la gare
23000 Guéret
Coordonnées géographiques 46° 10′ 27″ nord, 1° 52′ 45″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Limousin et Fret
Caractéristiques
Ligne(s) Montluçon à St-Sulpice-Laurière
La Châtre à Guéret
Saint-Sébastien à Guéret
Voies 3 + voies de service
Quais 2
Altitude 436 m
Historique
Mise en service

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Guéret

Géolocalisation sur la carte : Limousin

(Voir situation sur carte : Limousin)
Guéret

Géolocalisation sur la carte : Creuse

(Voir situation sur carte : Creuse)
Guéret

La gare de Guéret est une gare ferroviaire française de la ligne de Montluçon à Saint-Sulpice-Laurière, située sur le territoire de la commune de Guéret, préfecture du département de la Creuse, en région Nouvelle-Aquitaine.

C'est une gare voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français, desservie par des trains régionaux TER Auvergne et Limousin.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 436 mètres d'altitude, la gare de Guéret est située au point kilométrique (PK) 404,628 de la ligne de Montluçon à Saint-Sulpice-Laurière, entre les gares ouvertes de Parsac - Gouzon et de Montaigut[1].

Ancienne gare de bifurcation, elle est également située au PK 374,302 de la ligne de La Châtre à Guéret (déclassée), et au PK 368,311 de la ligne de Saint-Sébastien à Guéret (déclassée).

Histoire[modifier | modifier le code]

L'édification de la première ligne ferroviaire en Creuse et l'ouverture de la gare de Guéret remontent à 1864, date à laquelle fut mise en service la première liaison St-Sulpice Laurière - Busseau sur Creuse. Peu à peu, à la fin du XIXe puis au début du XXe siècle, la gare de Guéret se retrouvera au cœur d'un nœud ferroviaire important avec des lignes partant dans les directions de Limoges (avec branche pour Bourganeuf), Saint Sébastien, la Châtre, Busseau sur Creuse (avec deux branches vers Montluçon et Ussel). Au début et au milieu du XXe siècle la gare de Guéret[2] fut notamment desservie par des liaisons directes d'importance tels que Milan-Bordeaux, Vichy-Nantes, La Rochelle-Genève et Bordeaux-Genève.

Manifestants en 2005.

Depuis 1938, date de création de la SNCF, les chemins de fer à Guéret et en Creuse vont entrer dans une longue phase de déclin jusqu'à aujourd'hui. Dès la veille de la seconde guerre mondiale, les dessertes en direction de l'Indre seront supprimées. Progressivement sur chacune des lignes de l'étoile ferroviaire de Guéret on assistera à des fermetures de gares, des réductions de dessertes voir des fermetures de sections de lignes comme le tronçon Felletin - Ussel et l'antenne de Bourganeuf qui sera limitée à la circulation de quelques trains de marchandises. Sur le plan des relations grandes lignes, la plupart des trains seront progressivement supprimés. La liaison Bordeaux Lyon comportait encore dans les années 1990 trois relations quotidiennes dans chaque sens assurées dans la journée par des rames Turbotrain et la nuit par une rame tractée comportant des voitures couchettes.

La ville de Guéret a été le théâtre d'importantes mobilisations en 2005 autour de la promotion et la défense des services publics[3]. Plusieurs manifestations se sont déroulées à Guéret dont la plus importante a regroupé plus de 5 000 personnes le 5 mars 2005 défilant dans les rues sous une neige abondante. Cette mobilisation concernait notamment la problématique du transport ferroviaire et le manque d'investissements des pouvoirs publics pour entretenir et développer le réseau des chemins de fer dans ce vaste espace du Massif central.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Desserte TER en 2013.

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet et salle d'attente, ouvert tous les jours. C'est une gare « Accès plus » avec des aménagements, équipements et services pour les personnes à mobilité réduite. Un buffet et un tabac-presse sont installés en gare[4].

Dessertes[modifier | modifier le code]

Guéret est une gare voyageurs régionale du réseau TER Limousin, desservie par des trains de la relation Limoges - Guéret - Felletin/Montluçon[5],[4].

A partir du 10 décembre 2017, la gare sera desservie par des TER Bordeaux-Montluçon (1 aller-retour quotidien).

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parking pour les véhicules y est aménagé[4].

Elle est desservie par des cars régionaux de la ligne 15 (La Souterraine-Guéret-Felletin)[4].

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « [702] Montluçon - St-Sulpice-Laurière », p. 67.
  2. Historique sur la liaison ferroviaire Bordeaux Lyon
  3. Site de Convergence Nationale des Collectifs pour la Défense et le Développement des Services Publics
  4. a, b, c et d SNCF, « Services & Gares Gare Guéret », sur http://www.ter.sncf.com/, (consulté le 24 septembre 2015).
  5. « Ligne 10 Limoges-Guéret-Felletin/Montluçon (Clermont-Ferrand) : horaires valables du 31 août 2015 au 12 décembre 2015 », sur http://www.sncf.com/, (consulté le 25 novembre 2014)
  6. Site fret SNCF

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Limoges-Bénédictins Montaigut TER Limousin /
Auvergne
Busseau-sur-Creuse
ou Terminus
Montluçon-Ville
ou Felletin
ou Terminus