Gare de Cavaillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cavaillon
Image illustrative de l’article Gare de Cavaillon
Façade de la Gare de Cavaillon
Localisation
Pays France
Commune Cavaillon
Adresse Place de la gare
84300 - Cavaillon
Coordonnées géographiques 43° 50′ 05″ nord, 5° 02′ 37″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER PACA
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Avignon à Miramas
Cavaillon à St-Maime-Dauphin
Voies 5 + voies de service
Quais 3
Transit annuel 172 495 voyageurs en 2018
Altitude 75 m
Historique
Mise en service
Architecte PLM
Correspondances
C'mon bus ABD
Zou ! 1722

78131718 54

Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Cavaillon
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Cavaillon
Géolocalisation sur la carte : Vaucluse
(Voir situation sur carte : Vaucluse)
Cavaillon

La gare de Cavaillon est une gare ferroviaire française des lignes d'Avignon à Miramas et de Cavaillon à Saint-Maime-Dauphin, située sur le territoire de la commune de Cavaillon dans le département de Vaucluse, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Elle est mise en service en 1868 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM). C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), du réseau TER PACA, desservie par des trains régionaux. C'est également une gare du service Fret SNCF.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare de Cavaillon est située au point kilométrique (PK) 32,888 de la ligne d'Avignon à Miramas entre les gares ouvertes de L'Isle - Fontaine-de-Vaucluse et d'Orgon. Ancienne gare de bifurcation, elle était également l'origine de la ligne de Cavaillon à Saint-Maime - Dauphin (déclassée). Son altitude est de 75 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

La « gare de Cavaillon » est mise en service le par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation « l'embranchement d'Avignon à Cavaillon ». Elle est ouverte aux services grande et petite vitesse et des billets d'aller et retour à prix réduit, pour Avignon, sont proposés tous les jours aux voyageurs[1].

La « gare de Cavaillon » figure dans la nomenclature 1911 des gares, stations et haltes, de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée[2]. Elle porte le no 13 de la ligne d'Avignon à Miramas, par Salon[3], le no 1 de la ligne de Cavaillon à Volx[4] et le no 5 de la ligne de Cavaillon à Pertuis[5]. C'est une gare pouvant expédier et recevoir des dépêches privées et elle dispose du service complet de la grande vitesse (GV) et du service complet de la petite vitesse (PV)[6].

En , fin des travaux d'agrandissement de la cour des marchandises[7].

La gare est de nouveau agrandie en 1900, lors de la création de la deuxième voie de la ligne[8].

En 1927, le trafic marchandises est de 60 000 tonnes principalement des expéditions saisonnières de primeurs. Les envois de fruits concernent essentiellement du raisin de table expédié notamment en Alsace-Lorraine et en Suisse[9].

Les grandes rénovations 2013-2014[modifier | modifier le code]

En 2013, la place de la gare est rénovée et devient piétonne. Un nouveau béton lisse de couleur grise est coulé entre un quadrillage de béton désactivé. Le parking de la gare est agrandi et de nouvelles plantations ont lieu. Le bâtiment SNCF limitrophe au bâtiment de voyageur est détruit. À la place un abri pour les vélos, un guichet automatique, un écran de départs et des bornes de compostage et de validation sont créées[10].

En 2014, le bâtiment voyageurs subit d'importants travaux de rénovation et de modernisation. La façade alors recouverte d'enduit orange devient jaune clair, les toitures sont refaites et l'intérieur est agrandi[11].

L'intérieur du bâtiment de voyageurs[modifier | modifier le code]

Le sol est recouvert d'un carrelage gris foncé, les murs sont peints en blanc et orange foncé. Des parois de bois sont installés.

L'intérieur est situé au niveau des 3 baies centrales de bâtiment. Des bancs d'attente ont été installés, de même que des distributeurs. Un appareil à photos instantanées a également été installé. De nouvelles bornes pour les validations de carte Zou et de compostage des billets ainsi qu'un écran de départ ont été installés.

Il y a deux guichets et un espace information.

Refonte des quais et mise en place d'une passerelle[modifier | modifier le code]

Le , une troisième vague de rénovations a lieu dans la gare, mais cette fois sur les quais et les voies. La gare de Cavaillon n'a toujours pas de quais sécurisés et se contente d'un passage piéton sur les voies. A compter de cette refonte historique la mise en place d'une passerelle au-dessus des voies afin de sécuriser les accès entraine de profondes mutations dans les échanges et les habitudes. De nouveaux lampadaires à économie d'énergie sont également mis en place. De même, l'enduit des quais, les espaces d'attente sont refaits et de nouvelles plantations sont entreprises [12],[13].

Les travaux devaient initialement s'achever le , mais ils ont été finalement terminés le .

À partir du , l'accès aux voies s'effectue par les ascenseurs et la passerelle.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est notamment équipée d'automates pour l'achat de titres de transport[14].

Desserte[modifier | modifier le code]

Cavaillon, est une gare régionale du réseau TER PACA, elle est desservie par des trains de la relation de Avignon-Centre à Marseille-Saint-Charles, ou Miramas[14].

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Le nombre annuel de voyageurs est relativement stable, s'établissant entre 170 000 et 200 000 environ de 2015 à 2018[15].

2015 2016 2017 2018
193 683 181 721 193 612 172 495

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La gare routière.

La gare est un pôle d'échanges desservi par des autocars du réseau Zou !, via la gare routière, mais également par trois lignes de d'autobus du réseau urbain « C'mon bus ».

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

La gare de Cavaillon est ouverte au service du fret[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ach. Lafon, « Rapport de l'inspecteur principal sur le service du chemin de fer pendant l'exercice 1868 dans le département de Vaucluse », dans Procès-verbal des séances du Conseil général (Vaucluse), 1869, p. 34 intégral (consulté le 8 août 2013).
  2. Site gallica.bnf.fr, Nomenclature des gares, stations et haltes du Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée, 1911 : Nomenclature des gares, stations et haltes, par ordre alphabétique p. 11 intégral (consulté le 6 août 2013)
  3. Nomenclature gares PLM, 1911, Nomenclature par ordre Topographique p. 167 intégral (consulté le 6 août 2013)
  4. Nomenclature gares PLM, 1911, Nomenclature par ordre Topographique p. 167 intégral (consulté le 6 août 2013)
  5. Nomenclature gares PLM, 1911, Nomenclature par ordre Topographique p. 169 intégral (consulté le 6 août 2013)
  6. Nomenclature gares PLM, 1911, Nomenclature, explication des signes p. 11 intégral (consulté le 6 août 2013)
  7. « Travaux neufs : Gare de Cavaillon », dans Procès-verbal des séances du Conseil général (Vaucluse), 1881/08, p. 41 intégral (consulté le 7 août 2013).
  8. « Travaux en cours d'exécution », dans Procès-verbal des séances du Conseil général (Vaucluse), 1900/08-1900-10, p. 41 intégral (consulté le 7 août 2013).
  9. Mathieu-Georges May, « Le chemin de fer de Paris à Marseille », dans Annales de Géographie, tome 39, no 220, 1930 pp. 381 lire (consulté le 5 août 2013)
  10. « Mairie de Cavaillon - Aménagement autour de la gare », sur www.cavaillon.com (consulté le 26 octobre 2016)
  11. jeanyvespetit, « Inauguration des travaux de la gare de Cavaillon, y compris l'abri vélo et le sas d’accès... - Blog de jean Yves Petit », Blog de jean Yves Petit, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 26 octobre 2016)
  12. « Cavaillon: les travaux de la passerelle de la gare ont commencé », LaProvence.com, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 26 octobre 2016)
  13. « Cavaillon : un chantier de titan à la gare SNCF », LaProvence.com, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 31 janvier 2018)
  14. a et b Site SNCF TER PACA : Gare de Cavaillon lire (consulté le 5 août 2013).
  15. « Fréquentation en gares », sur le site Open Data SNCF.
  16. Site Fret SNCF : la gare de Cavaillon.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Avignon-Centre L'Isle - Fontaine-de-Vaucluse TER Provence-Alpes-Côte d'Azur Orgon Miramas
ou Marseille-Saint-Charles