Gare de Bergerac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bergerac
Image illustrative de l’article Gare de Bergerac
Le bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Bergerac
Adresse Avenue du 108e RI
24100 Bergerac
Coordonnées géographiques 44° 51′ 26″ nord, 0° 29′ 21″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Nouvelle-Aquitaine
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Libourne au Buisson
Magnac-Touvre à Marmande (HS)
Voies 3 + voies de service
Quais 3
Altitude 39 m
Historique
Mise en service 20 décembre 1875
Correspondances
Bus Transport urbain bergeracois
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Bergerac
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
(Voir situation sur carte : Nouvelle-Aquitaine)
Bergerac

La gare de Bergerac est une gare ferroviaire française de la ligne de Libourne au Buisson, située sur le territoire de la commune de Bergerac, sous-préfecture du département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est mise en service en 1875 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO). C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par les trains du réseau TER Nouvelle-Aquitaine.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 39 mètres d'altitude, la gare de Bergerac est située au point kilométrique (PK) 607,481 de la ligne de Libourne au Buisson, entre les gares ouvertes de Lamonzie-Saint-Martin et de Couze. C'est une ancienne gare de bifurcation avec la ligne de Magnac-Touvre à Marmande (fermée et déclassée).

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare dans les années 1930.

La gare de Bergerac est mise en service par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO), lorsqu'elle ouvre la section de Saint-Antoine-de-Breuilh à Bergerac, de sa ligne de Libourne à Bergerac, le 20 décembre 1875[1].

La recette annuelle de la gare est de 506 582 francs en 1881 et de 524 765 francs en 1882[2].

En 2009, le parvis de la gare est réaménagé et en 2011 six mois de travaux sont nécessaires pour réhabiliter et restructurer le bâtiment voyageurs[3]. Ces travaux comprennent notamment l'accessibilité, une nouvelle organisation intérieure avec quatre guichets, la remise en état de la marquise de l'entrée et l'ajout d'écrans d'informations et de l'équipement en mobilier et signalétique du réseau TER Aquitaine.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Annonce sonore de la desserte TER Bordeaux-Bergerac-Sarlat

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[4] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. C'est une gare « Accès Plus » avec des aménagements, équipements et services pour les personnes à la mobilité réduite. Elle est également un « Point Ter Aquitaine » qui offre des services supplémentaires comme : annonce de proximité, point rencontre, information touristique, prêt de parapluie.

Desserte[modifier | modifier le code]

Bergerac est desservie[4] par des trains TER Nouvelle-Aquitaine qui effectuent des missions entre les gares de Bordeaux-Saint-Jean et de Bergerac, ou Sarlat-la-Canéda.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parking pour les véhicules y est aménagé[4].

Elle est desservie par des bus : du réseau de Transport urbain bergeracois (TUB)[5], lignes 1 et 2, et du réseau interurbain de la Dordogne (Transpérigord).

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site sudouest.fr, Sainte-Foy-la-Grande : Le train met la vapeur, par Jean Claude Faure, article du 3 novembre 2011 lire (consulté le 30 novembre 2011).
  2. Conseil général de Dordogne, Rapports et délibérations, (lire en ligne), « Chemins de fer », p. 25.
  3. Site bergerac.fr Modernisation de la gare de Bergerac lire (consulté le 2 décembre 2011).
  4. a b et c Site SNCF Ter Aquitaine, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare de Bergerac lire (consulté le 2 décembre 2011).
  5. Les Transports urbains bergeracois, sur le site de la mairie de Bergerac, consulté le 24 septembre 2015.
  6. Site Fret SNCF : gare de Bergerac

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Libourne
ou Bordeaux-Saint-Jean
Lamonzie-Saint-Martin
ou Gardonne
ou Sainte-Foy-la-Grande
TER Nouvelle-Aquitaine Couze
ou Lalinde
Sarlat-la-Canéda