Gare de Bennwihr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bennwihr
Image illustrative de l'article Gare de Bennwihr
L'ancien bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Bennwihr
Lieu-dit Bennwihr-Gare
Adresse Rue de la Gare
68630 Bennwihr
Coordonnées géographiques 48° 07′ 50″ nord, 7° 21′ 23″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Services Gare fermée
Caractéristiques
Ligne(s) Strasbourg-Ville à Saint-Louis
Voies 2
Quais 2 (latéraux)
Altitude 185 m
Historique
Mise en service 19 octobre 1840
Fermeture 2002

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Bennwihr

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
Bennwihr

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

(Voir situation sur carte : Haut-Rhin)
Bennwihr

La gare de Bennwihr est une gare ferroviaire française fermée de la ligne de Strasbourg-Ville à Saint-Louis, située au lieu-dit Bennwihr-Gare sur le territoire de la commune de Bennwihr, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Elle est mise en service en 1840 par la Compagnie du chemin de fer de Strasbourg à Bâle et fermée aux voyageurs, en 2002, par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 185 mètres d'altitude, la gare fermée de Bennwihr est située au point kilométrique (PK) 59,310 de la ligne de Strasbourg-Ville à Saint-Louis, entre les gares d'Ostheim - Beblenheim (fermée) et de Colmar.

Histoire[modifier | modifier le code]

La « station de Bennwihr » est mise en service le 19 octobre 1840 par la Compagnie du chemin de fer de Strasbourg à Bâle, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Benfeld à Colmar. Elle est établie sur le territoire du ban communal de Bennwihr, petite commune de 996 habitants. La station est située à côté du village d'Houssen qui compte 1 188 habitants[1].

Du 15 août 1841 au 31 mai 1842, la station de Bennwihr délivre des billets à 5 455 voyageurs pour une recette de 6 555,60 francs, à laquelle s'ajoutent 156,20 francs pour le service des bagages et marchandises[2].

Le 20 avril 1854, la Compagnie des chemins de fer de l'Est succède à la Compagnie du chemin de fer de Strasbourg à Bâle.

En 1871, la gare entre dans le réseau de la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine (EL) à la suite de la défaite française lors de la guerre franco-allemande de 1870 (et le traité de Francfort qui s'ensuivit). L'actuel bâtiment voyageurs est construit durant cette période.

Le , la gare entre dans le réseau de l'Administration des chemins de fer d'Alsace et de Lorraine (AL), à la suite de la victoire française lors de la Première Guerre mondiale. Puis, le , cette administration d'État forme avec les autres grandes compagnies la SNCF, qui devient concessionnaire des installations ferroviaires de Bennwihr. Cependant, après l'annexion allemande de l'Alsace-Lorraine, c'est la Deutsche Reichsbahn qui gère la gare pendant la Seconde Guerre mondiale, du jusqu'à la Libération (en 1944 – 1945).

La gare de Bennwihr est fermée au service des voyageurs en 2002[3].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Gare fermée. La gare ouverte la plus proche est celle de Colmar.

Patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

L'ancien bâtiment voyageurs et une ancienne halle à marchandises sont toujours présents sur le site de la gare[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J. Duplessy, Le guide indispensable des voyageurs sur les chemins de fer de l'Alsace: ouvrage rédigé sur des documents authentiques, et contenant la description de tous les lieux parcourus, V. Levrault, 1842, pp. 87 et 94 intégral (consulté le 15 novembre 2013).
  2. J. Duplessy, 1842, opus cité, pp. 18-19 intégral (consulté le 16 novembre 2013).
  3. Site cc-ribeauville.fr 5.3 Un service en transport en commun restreint : 5.3.1 La SNCF se désengage de la desserte du territoire, dans Actualisation de la charte intercommunale d'aménagement et de développement, Communauté de communes du Pays de Ribeauvillé, 15 octobre 2009, p. 62 intégral (consulté le 14 novembre 2013).
  4. « gare de voyageurs », notice no IA68000559, base Mérimée, ministère français de la Culture