Gare de Bailleul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bailleul
Image illustrative de l’article Gare de Bailleul
Localisation
Pays France
Commune Bailleul
Adresse Place de la Gare
59270 Bailleul
Coordonnées géographiques 50° 43′ 44″ nord, 2° 44′ 04″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Code UIC 87286179
Service TER Hauts-de-France
Caractéristiques
Ligne(s) Lille aux Fontinettes
Voies 2
Quais 2
Altitude 22 m
Historique
Mise en service
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Bailleul
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Bailleul
Géolocalisation sur la carte : Nord
(Voir situation sur carte : Nord)
Bailleul

La gare de Bailleul est une gare ferroviaire française de la ligne de Lille aux Fontinettes, située sur le territoire de la commune de Bailleul, dans le département du Nord, en région Hauts-de-France.

Elle est mise en service en 1848 par la Compagnie des chemins de fer du Nord. C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains TER Hauts-de-France.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 22 mètres d'altitude, la gare de Bailleul est située au point kilométrique (PK) 31,683 de la ligne de Lille aux Fontinettes, entre les gares de Steenwerck et de Strazeele.

Histoire[modifier | modifier le code]

Intérieur de la gare vers 1900.
Gare provisoire vers 1918.

En 1847 quand la mairie apprit que le chemin de fer passerait par Bailleul, elle demanda que la gare soit édifiée en bas de la rue de Lille mais la compagnie ferroviaire eut gain de cause[1]

La station de Bailleul est mise en service le [2] par la Compagnie des chemins de fer du Nord, lorsqu'elle ouvre la section de Lille à Saint-Pierre-lès-Calais de son chemin de fer de Lille à Calais.

La gare eut à ses débuts un important trafic de fret, grâce notamment aux Grapperies du Nord qui utilisaient beaucoup de charbon et d'autres industries qui y recevaient leurs matières premières ou y expédiaient leurs marchandises, comme les brasseries, les usines textiles ou la conserverie. C'était également le lieu de départ des trains de pommes de terre et des céréales. le trafic de marchandises diminua avec la fermeture progressive de ces établissements. La gare n'est utilisée aujourd'hui que pour le transport de voyageurs [1].

Le tableau du classement par produit des gares du département du Nord pour l'année 1862, réalisé par Eugène de Fourcy, ingénieur en chef du contrôle, place la station de Bailleul au 27e rang, et au 80e pour l'ensemble du réseau du Nord, avec un total de 71 270,30 fr[3]. Dans le détail, cela représente : 47 107,09 fr pour un total de 29 310 voyageurs transportés, la recette marchandises étant de 3 743,66 fr (grande vitesse) et 20 419,55 fr (petite vitesse)[3].

Les plans du projet définitif du bâtiment voyageurs ont été présentés par la Compagnie en 1864[4].

La gare est détruite durant la Première Guerre mondiale. Une gare provisoire en bois la remplace dès la fin du conflit[5]. Un bâtiment définitif est ensuite érigé.

En 2014, environ 2 500 voyageurs fréquentent la gare chaque jour avec 1 300 abonnés (1 050 avec un abonnement travail et 300 un abonnement étudiant) avec 57 % de résidents à Bailleul et 57 TER s'y arrêtent en moyenne chaque jour [6].

En 2021, la gare est rénovée et mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (abaissement du guichet de vente, création de bandes podotactiles, rénovation du mobilier d'attente et de l'ensemble des menuiseries), pour un montant de 600 milles euros[7].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[8] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport.

Un souterrain permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre.

Desserte[modifier | modifier le code]

Bailleul est desservie[8] par des trains TER Hauts-de-France, qui effectuent des missions entre les gares de Lille-Flandres et de Dunkerque, ou d'Hazebrouck.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc à vélos et un parking sont aménagés à ses abords[8].

Les lignes 108, 109, 130 et 131 du réseau Réseau Arc-En-Ciel desservent la gare via une gare routière rénovée entre 2013 et 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mélusine no 46, février 2015, p. 15,"Le pole Gare au fil du temps"
  2. Le patrimoine des communes du Nord, Volume 1, Flohic, 2001 (ISBN 9782842341190), p. 89 extrait (consulté le 18 janvier 2011).
  3. a et b Site gallica.bnf.fr « 7 Exploitation commerciale », dans Rapports et délibérations - Nord, Conseil général, 1863, p. 176 intégral (consulté le 28 janvier 2012).
  4. Site gallica.bnf.fr « Chemin de fer du Nord, rapport de l'ingénieur en chef du contrôle : Gares et stations », dans Rapports et délibérations - Nord, Conseil général, 1864, p. 147 intégral (consulté le 16 janvier 2012).
  5. Voir carte postale ancienne : Bailleul (gare) après la guerre ) la gare
  6. Mélusine no 46, février 2015, p. 14,"Pole gare un quartier rénové, des améliorations prévues"
  7. « La gare de Bailleul refaite du sol au plafond », sur Le Journal des Flandres, (consulté le )
  8. a b et c Site SNCF TER Nord-Pas-de-Calais, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare de Bailleul lire (consulté le 18 janvier 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Lille-Flandres Armentières TER Hauts-de-France
(Krono)
Hazebrouck Saint-Omer
ou Calais-Ville
Lille-Flandres Armentières
ou Steenwerck
TER Hauts-de-France
(Krono)
Strazeele
ou Hazebrouck
Dunkerque
Lille-Flandres Steenwerck TER Hauts-de-France
(Citi)
Strazeele
ou Hazebrouck
Hazebrouck