Gare centrale d'Utrecht

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gare centrale d'Utrecht
Image illustrative de l’article Gare centrale d'Utrecht
Bâtiment des voyageurs.
Localisation
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Commune Flag of Utrecht city.svg Utrecht
Coordonnées géographiques 52° 05′ 21″ nord, 5° 06′ 35″ est
Caractéristiques
Ligne(s) Utrecht à Kampen
Amsterdam à Elten
Utrecht à Boxtel
Utrecht à Rotterdam
Voies 16
Quais 8
Transit annuel 88 millions de voyageurs
Altitude 5 m
Géolocalisation sur la carte : Utrecht
(Voir situation sur carte : Utrecht)
Gare centrale d'Utrecht
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
(Voir situation sur carte : Pays-Bas)
Gare centrale d'Utrecht

La gare centrale d'Utrecht ou la gare d'Utrecht-Central (en néerlandais, station Utrecht Centraal ; nom utilisé par les chemins de fer : Utrecht-Centraal, communément appelée Centraal station, « gare centrale » en français) est la gare principale de la ville néerlandaise d'Utrecht.

La gare compte huit quais et seize voies, accessibles par les couloirs transversaux. Elle est notamment desservie par les trains ICE en provenance d'Amsterdam à destination de Cologne et Francfort.

Située au carrefour de nombreuses lignes, il s'agit de la première gare du pays en nombre de trains par jour (990) et de passagers (228 000 passagers qui montent, descendent, ou ont une correspondance). La gare d'Amsterdam-Central revendique cependant la première place en nombre de passagers en termes de destination finale, de nombreux passagers à Utrecht y faisant correspondance.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue des quais de la Nederlandsche Rhijnspoorweg Maatschappij en 1866.

La gare est située à l'ouest du centre-ville d'Utrecht, à l'endroit où la première gare fut construite en 1843. À l'origine, cette gare ne desservait que la ligne vers Amsterdam, qui est prolongée plus tard en direction d'Arnhem. Elle était connue à cette époque sous le nom de NRS.

En 1863, une nouvelle ligne est ouverte en direction de Zwolle. Dans le même temps, mais à partir d'une gare différente (Utrecht Buurtstation), a lieu le lancement de trains régionaux, à destination d'Amersfoort, Baarn et Zeist. Les deux gares étaient séparées par le petit cours d'eau du Rhin de Leyde (Leidse Rijn). Un pont fut alors construit pour relier les deux gares. Les deux gares étaient aussi exploitées par des compagnies différentes. En 1870, une nouvelle ligne en direction du Sud est ouverte vers Boxtel et Bois-le-Duc.

Une troisième gare est construite, la Utrecht Staatsspoor, 750 m au sud des deux précédentes, suivie d'une quatrième en 1874, celle-ci située à l'Est du centre ville : Utrecht Malliebaan. Cette dernière abrite aujourd'hui le musée des chemins de fer.

De toutes ces gares, la gare NRS est celle qui était la mieux placée et qui, peu à peu, repris toutes les lignes des autres gares. À partir de 1874, la gare d'Utrecht SS est fermée.

En 1909, la gare NRS est renommée « Centraal Station ». En 1921, tous les trains en direction d'Hilversum, qui partaient auparavant de la gare d'Utrecht Lunetten (toujours existante) partent désormais d'Utrecht Buurstation. En 1937, par suite d'une augmentation de la capacité de la gare centrale, la Buurstation est abandonnée. Mais grâce à la construction d'un tunnel, qui est réalisée en 1940, les quatre voies de la Buurstation purent être utilisées en commun avec le reste de la gare centrale. En 1939, la gare de Maliebaan est abandonnée à la suite de la création de la gare centrale regroupant les deux anciennes gares.

Bâtiment[modifier | modifier le code]

Le bâtiment original de 1843 est rapidement trop petit. Après la création de la ligne vers Rotterdam en 1855, la gare est reconstruite une première fois en 1856. Dix ans plus tard, à la suite de l'ouverture de la ligne de Zwolle, la gare est à nouveau agrandie.

En 1936, la gare est à nouveau agrandie et rénovée. Cependant, en 1938, un feu ravage la majeure partie du bâtiment, conduisant à une reconstruction en 1939.

En 1970, la traverse est ouverte, donnant à la gare sa forme contemporaine. Il s'agit une liaison piétonne entre le sud de la gare et le Jaarbeurs. En 1973, le nouveau hall de la gare est ouvert, à l'extrémité de la traverse, puis en 1975, l'ancienne gare est détruite dans le cadre de la construction du Hoog Catharijne, centre commercial et de loisirs incorporé à la gare, qui est à l'époque de son ouverture, le plus grand centre commercial couvert d'Europe. En 1986, deux nouvelles voies en cul-de-sac sont ajoutées.

À la fin de années 1980, la gare est une nouvelle fois agrandie et le hall rénové. La réouverture a lieu le 28 avril 1989. Entre 1993 et 1996, les quais 18 et 19 sont aménagés pour faire face à la forte augmentation du nombre de voyageurs.

L'actuel bâtiment des voyageurs, dessiné par le bureau Benthem Crouwel Architekten, a été inauguré au début de l'année 2013.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La plus grande gare routière des Pays-Bas fait partie intégrante d'Utrecht-Central. Côté Est se trouvent les bus urbains et péri-urbains, tandis que côté Ouest, où se trouve le Jaarbeursplein, c'est le point de départ de nombreux bus internationaux.

La gare centrale d'Utrecht est le point de départ, ou une halte, pour 82 lignes de bus :

  • 22 lignes urbaine et 14 périurbaines du U-OV, la compagnie des transports d'Utrecht ;
  • 8 lignes péri-urbaines attribuées à Arriva ;
  • 2 lignes péri-urbaines attribuées à Veolia Transport ;
  • 8 lignes péri-urbaines et 4 bus de nuit attribuées à Connexxion.

La gare centrale d'Utrecht est desservie par 2 haltes de la Tramway d'Utrecht, un à l'ouest et un à l'est de la gare. Jusqu'en juin 2019 il s'agissait du terminus; depuis la ligne, qui reliait Utrecht avec IJsselstein et Nieuwegein, a été prolongée vers le campus universitaire à l'est de la ville.

La gare dispose d'un stationnement souterrain pour 12 656 vélos, le plus grand du monde lors de son ouverture en 2019[1]. Un deuxième stationnement peut héberger jusq'a 4 200 vélos.

Projets[modifier | modifier le code]

Maquette de la gare au Madurodam.

La gare subit actuellement un réaménagement très important, dont la construction du nouveau bâtiment voyageurs achévé en 2013 fait partie. Il est prévu que la gare accueille 100 millions de passagers par an en 2020 contre 88 millions en 2015[2]. La gare est une composante visant à revitaliser l'ensemble du quartier, avec la création de cinémas, de plusieurs tours, d'un casino, la refonte de la gare routière et du tramway, ainsi que du centre commercial attenant à la gare. Dans le cadre du projet les tunnels sous la route desservant la gare et le centre commercial ont été supprimés afin de rouvrir un canal qui avait été comblé lors des premières constructions. La municipalité entend agrandir l'ensemble des stationnements à vélos autour de la gare jusq'a 33 000 places[3]. La fin des travaux dans le secteur est prévu en 2030.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) Elisa Hermanides, « Utrecht troeft Tokio af: vandaag opent de grootste fietsenstalling ter wereld », Trouw,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2019)
  2. (en) « Utrecht Central - Public transport terminal - CU2030 », sur http://cu2030.nl/ (consulté le 3 octobre 2015).
  3. (nl) « Fiets stallen » (consulté le 17 octobre 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Amsterdam-Central Amsterdam-Central ICE Arnhem Bâle-CFF
ou Francfort-sur-le-Main-Hbf