Garden State

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Garden State
Réalisation Zach Braff
Scénario Zach Braff
Acteurs principaux
Sociétés de production Fox Searchlight Pictures
(USA) Buena Vista International (International)
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie dramatique
Durée 102 min
Sortie 2004

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Garden State est une comédie dramatique écrite, réalisée et interprétée par Zach Braff mettant en vedette Natalie Portman et Peter Sarsgaard, Ian Holm et Braff lui-même. Ce film, sorti en 2004, raconte la vie d'Andrew Largeman (interprété par Zach Braff), un acteur / serveur de 26 ans qui retourne dans sa ville natale dans le New Jersey après le décès de sa mère. Basé sur les expériences de la vie de Zach Braff, il a été tourné en avril et mai 2003 et est sorti dans les salles le . New Jersey a été le cadre principal et le lieu de la plupart des prises de vue primaires.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Andrew Largeman (Zach Braff) mène une vie paisible à Los Angeles où il essaye, sans trop de succès, de devenir acteur. Complètement assommé par la quantité de médicaments qu'il prend, il semble avoir perdu le goût de la vie, vivant au jour le jour dans une attitude de désinvolture totale.

Un jour, il se réveille d'un rêve — dans lequel il se trouvait dans un avion sur le point de s'écraser — et remarque qu'il a reçu un message téléphonique de la part de son père (Ian Holm), qui lui annonce que sa mère paraplégique vient de mourir.

Andrew quitte donc Los Angeles et retourne dans sa maison d'enfance dans le New Jersey pour assister aux funérailles. Il reconnaît d'ailleurs les fossoyeurs, ses vieux amis Mark (Peter Sarsgaard) et Dave (Alex Burns), qui l'invitent le soir même à une fête où ils se retrouvent avec Jesse (Armando Riesco), un autre vieil ami qui vient de gagner une fortune après avoir créé son « Velcro ».

Il rencontre ensuite Samantha, une étrange et belle épileptique, dont il va petit à petit tomber amoureux.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2008).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Si l'histoire de ce film est particulièrement simple, il n'en est pas de même pour sa réalisation, qui accumule un nombre impressionnant de petits détails qui rendent le film complexe et riche. Il est rempli d'anecdotes sur différents sujets, les personnages abordent différents thèmes comme la drogue, le travail, la relation avec les autres, la réussite professionnelle. Les plans utilisés sont souvent alignés sur les personnages, on retrouve différents plans utilisant des axes de symétries, comme le reflet d'Andrew devant son armoire à glace au début du film, ou bien la séparation à l'aéroport centré sur l'escalier dont le champ de caméra est bordé par les deux escalators de chaque côté.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : Version française selon le carton de doublage français.

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Broom icon.svg
Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », etc., peuvent être inopportunes dans les articles (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.
  • « Garden State » est le surnom de l'État du New Jersey, où se déroule le film.
  • Des phrases sont prononcées en Klingon, une langue créée pour les séries et films Star Trek.
  • Les personnages parlent d'Aldous Huxley (en faisant une erreur sur son nom, il est nommé Aldous Huxtable, Huxtable étant le patronyme des personnages du Cosby Show) et de son livre Le Meilleur des mondes.
  • À plusieurs reprises, dans la version française, on peut entendre des références à Star Wars dans la bouche de Natalie Portman (Padmé Amidala dans les épisodes I, II et III de la saga) : « Je recharge mes batteries, je suis un droïde » ou encore « C'est le côté clair ».

Bande originale[modifier | modifier le code]

Cary Brothers, Remy Zero et Coldplay sont aussi présents dans Last Kiss, autre film avec Zach Braff à l'affiche.

La chanson Orange Sky d'Alexi Murdoch est entendue lorsque les personnages sortent de la maison de Sam pour enterrer son hamster, mais ne figure pas sur la bande originale officielle du film.

Voir aussi[modifier | modifier le code]