Garde royale de Jordanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Jordanie
Cet article est une ébauche concernant la Jordanie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La garde du roi de Jordanie compte quatorze soldats caucasiens, Circassiens (Tcherkesses) et Tchètchènes. Elle a juré fidélité au souverain hachémite depuis la création de l'Émirat arabe de Transjordanie en 1921 par Abdallah Ier de Jordanie, arrière-grand-père de l'actuel souverain.

La présence caucasienne dans la région remonte à l'expulsion de populations par la Russie en 1864 et à leur répartition dans les diverses provinces de l'Empire ottoman en fonction des besoins défensifs du Sultan.

La garde spéciale du roi de Jordanie (coiffe d'astrakan) a pour prérogative sa protection rapprochée, souvent même lors de ses déplacements, tandis que la sécurité du royaume est, elle, confiée à la garde bédouine (keffieh rouge).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Ressources iconographiques : [1] (source MGA Production)