Garcia II Sanche de Gascogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Garcia II Sanche de Gascogne
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Après Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Sanche (en) ou Sancho II Mitarra (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Sancho II Mitarra (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Amuna (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Garcia II Sanche, Garsie-Sanche le Tors ou le Courbé (basque : Gartzia Antso, espagnol : García II Sánchez, gascon : Gassia Sans, latin : Garsia Sancius Corvum) fut duc de Gascogne[1] de 886/887 jusqu’à sa mort après 920[2].

Aucun document contemporain ne livre ses origines sur lesquelles les historiens sont partagés : origine inconnue, ou issu des princes de Navarre ou encore des précédents comtes gascons[2].

En 887 il apparait dans une charte publiée par les grands d’Aquitaine assemblés à Bourges pour décider d’une action lors du crépuscule du règne de Charles le Gros. En 904, il utilisa le titre de comes et marchio in limitibus oceani (« comte et marquis jusqu’aux limites de l’océan »).
Garcia fut le premier d’une lignée de comtes puis ducs qui gouverna la Gascogne jusqu’en 1032 et incorpora le comté de Bordeaux dans son domaine.

Garcia divisa son domaine entre ses trois fils.

Union et descendance[modifier | modifier le code]

Il épouse vers 875 Aminia d'Angoulême, fille de Vulgrin Ier d'Angoulême, et en a six enfants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. parfois titré marquis, margrave ou comte selon les sources
  2. a et b Christian Settipani « La noblesse du Midi carolingien: études sur quelques grandes familles d'Acquitaine et du Languedoc du IXe au XIe siècle, Toulousain, Périgord, Limousin, Poitou, Auvergne » UPR, 2004, page 81 à 82.
  3. a et b (en) Charles Cawley, « Gascony », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy, 2006-2016.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]