Garchy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Garchy
Garchy
Le bourg.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Nièvre
Arrondissement Cosne-Cours-sur-Loire
Canton Pouilly-sur-Loire
Intercommunalité Communauté de communes Loire, Vignobles et Nohain
Maire
Mandat
Denis Houchot
2014-2020
Code postal 58150
Code commune 58122
Démographie
Population
municipale
428 hab. (2016 en augmentation de 0,47 % par rapport à 2011)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 15′ 51″ nord, 3° 04′ 19″ est
Altitude Min. 158 m
Max. 198 m
Superficie 21,18 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Garchy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Garchy
Liens
Site web mairie-garchy.fr

Garchy est une commune rurale française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté (FBC).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Garchy est située dans la vallée de l’Asvins en Bourgogne-Franche-Comté - Franche-Comté. La superficie de la commune est de 2 118 hectares ; son altitude varie entre 158 et 198 mètres[1].

Le village est implanté au nord-ouest de la Nièvre, à 40 km de Nevers (par la route), dans le canton de Pouilly-sur-Loire. Il est situé à 10 km à l’est de Pouilly-sur-Loire et à 27 km au sud-est de Cosne-Cours-sur-Loire, son chef-lieu d'arrondissement.

La voie de communication principale qui permet d'y accéder est la route nationale 151.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Andelain Saint-Quentin-sur-Nohain Suilly-la-Tour Rose des vents
Pouilly-sur-Loire N Vielmanay
O    Garchy    E
S
Bulcy Narcy

Toponymie[modifier | modifier le code]

On relève les formes suivantes du nom de la commune : Warchi (1085), Ecclesia Sancti-Martini de Garchiaco (1147), Garchum (1173), Guerchy (1506) et Gaichy (vers 1600)[2].

Le nom de la commune viendrait du nom d'homme germanique Waricho et du suffixe -iacum[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Seigneurs[modifier | modifier le code]

- 1326 : Guillaume de Mello, seigneur d'Epoisses, fait hommage pour Garchy en la châtellenie de Châteauneuf-Val-de-Bargis[4]

- 1463 : François de Marafin

- 1554 : Jean de Marafin[5]

- 1709 : François de Thibaut, seigneur de Garchy

Armorial[modifier | modifier le code]

Famille de Mello :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 juillet 2009[7] Jean-François Turpin   Agriculteur
4 septembre 2009[8] En cours Denis Houchot   Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2016, la commune comptait 428 habitants[Note 1], en augmentation de 0,47 % par rapport à 2011 (Nièvre : -4,2 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7265636108068148999481 0591 202
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2061 2361 2841 2401 3021 2741 2541 2041 150
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0801 0801 009846844759732665591
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
594547478426388398417426428
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12]. |recens-prem=2006 |nombr.)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Ardi S.A., société faisant du commerce de gros de feux d'artifice, y possède un centre de stockage, ce qui lui vaut d'être classée SEVESO risque haut[13].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Scale icon green.svg
Cette section ne respecte pas la neutralité de point de vue. (novembre 2018).
Considérez son contenu avec précaution et/ou discutez-en. Il est possible de souligner les passages non neutres en utilisant {{passage non neutre}}.
N.B. Ce modèle est à réserver à des cas simples d'articles pouvant être neutralisés par un contributeur seul sans qu'un débat soit nécessaire. Lorsque le problème de neutralité est plus profond, préférez le bandeau {{Désaccord de neutralité}} et suivez la procédure décrite.

Les monuments à (re)découvrir[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Martin du XIIe siècle est un monument classé depuis 1910 est qualifié de bijou de l'art roman.
    Photo de l'église Saint Martin du XIIe siècle de Garchy

Pour en savoir plus rendez-vous :

Pour en savoir plus, rendez-vous :

Les croix et leur randonnée à (re)découvrir[modifier | modifier le code]

Vous pourrez (re)découvrir les croix de nos anciens, parfois rénovées, le long d'une randonnée nommée « La randonnée des Croix de Garchy ».

  • La randonnée est un parcours de 17,5 km qui dure environ 3 h 30.
  • Vous pourrez y découvrir la commune et les croix et pourquoi pas vous arrêter lors d'une des escales dégustation.

Pour en savoir plus, rendez-vous :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jacques Dussault (1876-1958), artiste peintre né à Garchy[14], mort à Pouilly-sur-Loire ; il a fréquenté le Bateau-Lavoir.
  • Albert Drachkovitch Thomas, peintre français d'origine serbe, s'est installé à Garchy en 1939 où il vit toujours.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Institut national de l'information géographique et forestière, Répertoire géographique des communes, [lire en ligne].
  2. Dictionnaire topographique de la Nièvre, Georges de Soultrait, Paris, 1865.
  3. Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, A. Dauzat et Ch. Rostaing, Larousse, 1963.
  4. Nobiliaire de Nivernois, Adolphe de Villenaut, 1900.
  5. Mémoires concernant l'histoire ecclésiastique et civile d'Auxerre, abbé Lebeuf, 1743.
  6. Armorial de l'ancien duché de Nivernais, Georges de Soultrait, 1852
  7. Sur démission : Garchy - Le maire démissionne ; article du 13 août 2009 sur le site du Journal du Centre
  8. À la suite de la démission de Jean-François Turpin, son 1er adjoint, Denis Houchot, est élu par 10 voix sur 11 : Garchy - Denis Houchot élu nouveau maire ; article du 6 septembre 2009 sur le site du Journal du Centre
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  13. France 3-région.
  14. 5 Mi TD 17 - Tables décennales en ligne de Garchy (1792-1902) - Archives départementales de la Nièvre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]