Aller au contenu

Garchen Rinpoché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Garchen Rinpoché
Garchen Rinpoché
Biographie
Naissance
Activité

Garchen Triptrul Rinpoché est un lama de la lignée Drikung Kagyu, né le 17 avril 1936[1], à Nangchen, dans le Kham, au Tibet oriental.

Il a été reconnu et intronisé par l'ancien Drikung Kyabgon, le 6e Chetsang, Könchog Tenzin Shiwe Lodrö (1886-1943).

À l'âge de sept ans, Rinpoché est conduit au monastère de Lho Miyal[2]. Là, dans une salle pleine de statues, on lui demanda de reconnaître son lama. Désignant une statue de Kyobpa Jigten Sumgon, il dit : "C'est mon lama". Ainsi, il fut reconnu comme le véritable détenteur du trône Garchen. À partir de l'âge de onze ans, Garchen Rinpoché résida dans le monastère et l'administra.

Étudiant et pratiquant sous la direction du Siddha Chime Dorje, il reçut de vastes et profondes instructions sur les pratiques préliminaires (Ngöndro), la pratique des cinq caractéristiques du Mahamoudra et les six yogas de Naropa. Puis, à l'âge de vingt-deux ans, après avoir complété une retraite de deux ans et demi, il fut emprisonné pendant vingt ans à l'époque du soulèvement tibétain de 1959 durant la révolution culturelle en Chine.

En camp de rééducation par le travail, Rinpoché reçut tous les enseignements Dzogchen et instructions de méditation de son lama racine, Nyingma Khenpo Munsel. Endurant les difficultés et pratiquant secrètement, Garchen Rinpoché réalisa l'inconcevable esprit de sagesse du lama. Sa réalisation impressionna grandement son maître qui en fit l'éloge. Pour lui, il ne fait aucun doute que Garchen Triptrul Rinpoché soit véritablement l'émanation d'un grand bodhisattva.

Depuis sa sortie de prison en 1979, Garchen Rinpoché fit de gros efforts pour reconstruire les monastères Drikung Kagyu du Tibet oriental et rétablir les enseignements du Dharma[3].

Il participe actuellement[Quand ?] à la création d'un collège monastique au monastère de Gar et de deux pensionnats pour les enfants de familles nomades. Il est également impliqué dans différents projets visant à restaurer entièrement le monastère de Gar. Aux États-Unis, Rinpoché a récemment fondé les Centres Ari Gar Zangchup Choling et Drikung Mahayana pour l'enseignement et la pratique du Buddhadharma[4].

Garchen Rinpoché est loué par Sa Sainteté Chetsang Rinpoché et considéré par de nombreux lamas tibétains comme un véritable maître réalisé, un pratiquant accompli du Mahamoudra et du Dzogchen.

Rinpoché dispense des enseignements sur la nature de l'esprit et le Mahamoudra, les chants Vajra de Milarépa, les prières d'aspiration infinie offertes à tous les êtres, les pratiques de Tummo et du Guru Yoga, la prise de refuge et des vœux de Bodhisattva, les enseignements sur l'activité des Bodhisattvas cultivant les Quatre Pensées Incommensurables et les Trente-sept stances sur la pratique des Bodhisattvas.

Références

[modifier | modifier le code]
  1. « Se connecter à Facebook », sur Facebook (consulté le )
  2. (en) Don Farber, Portraits of Tibetan Buddhist Masters, University of California Press, , 180 p. (ISBN 978-0-520-23973-9, lire en ligne), p. 108
  3. (en) Kelly Ettenborough, Arizona's Sanctuaries, Retreats, and Sacred Places, Big Earth Publishing, , 256 p. (ISBN 978-1-56579-438-2, lire en ligne), p. 147
  4. (en) Staff, « Garchen Buddhist Institute - Resources for the Sangha: Affiliated Centers », Garchen Buddhist Institute (consulté le )

Liens externes

[modifier | modifier le code]