Garance Marillier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marillier.
Garance Marillier
Naissance (19 ans)
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice

Garance Marillier (née le à Paris) est une actrice française. Elle est révélée dans le rôle de Justine dans le film Grave de Julia Ducournau.

Biographie[modifier | modifier le code]

Garance Marillier entame sa carrière d'actrice en 2011 en jouant dans les courts métrages Junior de Julia Ducournau[1] et Ce n'est pas un film de cow-boys de Benjamin Parent. Son rôle dans Junior lui vaut plusieurs récompenses, notamment le Prix d'interprétation féminine au Festival Premiers Plans d'Angers.

En 2012, elle joue à nouveau sous la direction de Julia Ducournau dans le téléfilm Mange[1] ; puis la même année, elle décide d'étudier à L'École du jeu dirigée par Delphine Elliet. En 2013, elle apparaît dans le court métrage belge de François Bierry Solo Rex,, puis dans 15 km 3 de Stéphane Mercurio. L'année suivante, elle tourne aux côtés de Zacharie Chasseriaud dans Simon, d'Éric Martin et d'Emmanuel Caussé.

En 2015, Garance Marillier se voit offrir le rôle principal du premier long métrage de Julia Ducournau, Grave. Il s'agit du personnage de Justine, une adolescente végétarienne, élève en école vétérinaire, qui se sent devenir cannibale après avoir mangé de la viande crue[2],[3]. Le film sort en 2017 et est présenté lors de la semaine de la critique du Festival de Cannes 2016.

En parallèle de sa carrière d'actrice, elle obtient le baccalauréat[4] au lycée Georges Brassens dans le 19e arrondissement de Paris en juin 2017[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Lucille Bion, « "Je ne peux pas regarder un film d'horreur" : Garance Marillier, la cannibale de Grave », sur konbini.com, Konbini, (consulté le 6 juillet 2017).
  2. Le JDD, « Le festival de Gérardmer à l'heure des angoisses du monde », sur www.lejdd.fr (consulté le 24 mai 2017)
  3. Thomas Sotinel, « A Cannes, les sections parallèles tiennent leur rang », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  4. Maximilien Pierrette, « Bac 2017 : la révélation de Grave reçue "mention grave bien" », sur allocine.fr, Allociné, (consulté le 6 juillet 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]