Gant électronique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Un gant de données
Un gant de données.

Un gant électronique (aussi appelé gant numérique ou gant de réalité virtuelle[1], ou encore, plus rarement, gant de données) est un gant comportant des capteurs, qui permet à un utilisateur de saisir presque naturellement un objet virtuel et de le manipuler, en numérisant en temps réel les mouvements de la main. Il est utilisé pour l'interface homme-machine dans la réalité virtuelle.

Remarque : un simple capteur de localisation peut en général suffire à la prise et à la manipulation d’un objet. Cela explique que peu d’applications exploitent les gants numériques et que, par conséquent, leur développement commercial est lent.

Certains gants électroniques sont dotés d'un dispositif à retour tactile qui permet aux utilisateur de ressentir ce qu'il touchent. Ce type de gant électronique est alors dit gant haptique ou gant tactile[2], ou encore, plus rarement, gant sensitif.

Gants à fibres optiques[modifier | modifier le code]

Ce fut le premier principe utilisé pour un gant, qui fut conçu par Thomas Zimmerman en 1987 de la société américaine VPL Research, pionnière dans le domaine de la réalité virtuelle. À chaque doigt du gant sont fixées deux (ou trois) fibres optiques. Celles-ci sont dans l’alignement des doigts et plus ou moins longues pour détecter les mouvements aux différentes articulations.

Gants à variation de résistances[modifier | modifier le code]

Gants à effet Hall[modifier | modifier le code]

On peut également suivre les mouvements des mains et des doigts par traitement d’image.

Constructeurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :