Gansus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gansus yumenensis

Gansus est un genre éteint d'oiseaux aquatiques primitifs ayant vécu au Crétacé inférieur. Ses nombreux fossiles ont été découverts dans la formation géologique de Xiagou[1], dans des strates, datées par chimiostratigraphie des isotopes du carbone, de l'Aptien inférieur[2], il y a environ entre 125 et 120 Ma (millions d'années).

En 1984, ses inventeurs ont placé Gansus dans la classe des oiseaux modernes (Aves) ; il est aujourd'hui considéré comme un Ornithuromorpha, proche ou à la base des Ornithurae, un clade qui inclut les oiseaux actuels[3],[4].

Une seule espèce est rattachée au genre : Gansus yumenensis, décrite par Lian-hai You et Zhi-cheng Liu en 1984 et pour laquelle, dans la classification classique, un ordre des Gansuiformes et une famille des Gansuidae avaient été érigés[1].

Découverte[modifier | modifier le code]

Cinq spécimens ont été découverts en 1981 dans la province du Gansu en Chine qui a donné son nom au genre. On ne connaissait préalablement l'existence de tels oiseaux que par ces empreintes fossilisées de pattes. Des fouilles en 2003 et 2004 ont permis de mettre au jour quelque 50 nouveaux spécimens a priori de la même espèce et dont certains sont pratiquement complets.

Description[modifier | modifier le code]

Photos de plumes (A et B) et images au MEB montrant la présence de mélanosomes (apparaissant comme de petites dépressions allongées -E à H-) chez Gansus,
et chez des oiseaux actuels (C et D)[5].

Gansus est de la taille d'un pigeon et ressemble à un canard ou à un plongeon. Ses fossiles ont été trouvés près d'un lac ce qui suggère qu'ils étaient dulçaquicoles. Il a des pattes palmées qui portent la marque d'attaches musculaires propres aux oiseaux qui se propulsent sur l’eau avec leurs pattes. Son bec a la forme de celui des canards actuels. Il était couvert de plumes et pouvait très certainement voler. L'étude au MEB (microscope électronique à balayage) de ses plumes a montré la présence de mélanosomes responsables de leur pigmentation[5].

Histoire des oiseaux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire des oiseaux.

Les spécimens trouvés sont très intéressants car ils montrent des traits archaïques et modernes. Ils ne sont pas de la lignée des Ichthyornithes ni des Hesperornithes. Le fait que Gansus était une espèce aquatique suggère que si les oiseaux modernes ont évolué à partir d'espèces proches, ils pourraient tous dériver d'oiseaux aquatiques.

Classification[modifier | modifier le code]

Après avoir été classé comme un oiseau en 1984 par ses inventeurs[1], les études ultérieures ont montré que les caractères primitifs de cet « oiseau » n'en font pas un ancêtre direct des oiseaux modernes, mais un proche parent d'une telle espèce ancestrale. Gansus a ainsi été déplacé plus en amont au sein de la classification phylogénétique des paraviens.

En 2012, J. K. O’Connor et Z. Zhou le placent ainsi comme un des plus anciens et basaux membre du clade des Ornithurae[3].

En 2013, Michael Lee et ses collègues le positionnent un tout petit peu plus en amont parmi les Ornithuromorpha[4].

En 2015, cette analyse est confirmée par M. Wang et ses collègues, comme le montre leur cladogramme ci-dessous[6] :

Ornithothoraces

Enantiornithes


Euornithes

Archaeorhynchus


Ornithuromorpha

Patagopteryx



Vorona




Schizooura




Hongshanornithidae




Jianchangornis




Songlingornithidae




Gansus




Apsaravis


Ornithurae

Hesperornithes




Ichthyornis




Vegavis



Aves (oiseaux modernes)














Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Référence Fossilworks Paleobiology Database : Gansus Hou et Liu, 1984 (en)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Hou & Liu, 1984 : A new fossil bird from Lower Cretaceous of Gansu and early evolution of birds. cientia Sinica Series B (Chemical Biological Agricultural Medical & Earth Sciences), 27-12 p. 1296−1302
  2. (en) Suarez, M. B., Ludvigson, G. A., Gonzalez, L. A., Al-Suwaidii, A. H., & You, H.-L. (2013). Stable Isotope Chemostratigraphy in Lacustrine Strata of the Xiagou Formation, Gansu Province, NW China. Geological Society of London Special Publication, 382, 143-155, url=http://www.kgs.ku.edu/General/Personnel/klm/GAL/MSuarez_etal_2013_in_GSL-SP382.pdf
  3. a et b (en) O’Connor, J.K & Zhou, Z. (2012) A redescription of Chaoyangia beishanensis (Aves) and a comprehensive phylogeny of Mesozoic birds. Journal of Systematic Palaeontology
  4. a et b (en) Michael SY Lee, Andrea Cau, Naish Darren et Dyke Gareth J., « Morphological Clocks in Paleontology, and a Mid-Cretaceous Origin of Crown Aves », Systematic Biology, Oxford Journals, vol. 63, no 3,‎ , p. 442–9 (PMID 24449041, DOI 10.1093/sysbio/syt110)
  5. a et b (en) Barden, H.E. et al. (2011) Morphological and Geochemical Evidence of Eumelanin Preservation in the Feathers of the Early Cretaceous Bird, Gansus yumenensis. PLoS ONE 6(10):e25494
  6. (en) M. Wang, X. Zheng, J. K. O’Connor, G. T. Lloyd, X. Wang, Y. Wang, X. Zhang et Z. Zhou, « The oldest record of ornithuromorpha from the early cretaceous of China », Nature Communications, vol. 6, no 6987,‎ , p. 6987 (PMID 25942493, DOI 10.1038/ncomms7987, lire en ligne)