Gangseo-gu (Busan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Gangseo-gu, à Séoul.
Hangul, Hanja.png Cette page contient des caractères coréens. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Gangseo-gun
Noms
Nom Hangeul 강서구
Nom Hanja 江西區
Nom Romanisation révisée Gangseo-gun
Administration
Pays Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Démographie
Population 122 509 hab. (2017)
Densité 675 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 12′ 25″ nord, 128° 58′ 50″ est
Superficie 18 158 ha = 181,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud

Voir la carte administrative de Corée du Sud
Gangseo-gun

Géolocalisation sur la carte : Corée du Sud

Voir la carte topographique de Corée du Sud
Gangseo-gun

Gangseo-gu est un arrondissement, ou canton, de la ville de Busan, en Corée du Sud.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

L'arrondissement Gangseo forme la partie sud-ouest de Busan, une ville portuaire de Corée du Sud, environ 320 km au sud-est, à vol d'oiseau, de la capitale coréenne Séoul[1].

Topographie[modifier | modifier le code]

L'arrondissement Gangseo s'étend sur une superficie de 181,58 km2[1],[2]. Le Nord du Gangseo-gu est principalement constitué par le delta du fleuve Nakdong. Le Sud est composé d'une façade maritime, ouverte sur le détroit de Corée, et de quelques îles.

Démographie[modifier | modifier le code]

Au , l'arrondissement Gangseo comptait 122 509 habitants (675 hab./km2) dont 46,8 % de femmes et 4,3 % de résidents étrangers. Sa population est en hausse de 9,2 par rapport à l'estimation officielle d'octobre 2016, et de 85 % par rapport à celle d'octobre 2010[3],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 42 apr. J.-C., lorsqu'est constituée la Confédération de Gaya, dans la vallée du fleuve Nakdong, le roi Kim Suro (en) fonde, le long du littoral du sud-est du territoire confédéral, le royaume de Garakguk (en), aussi connu sous le nom de Geumgwan Gaya[4],[5],[6]. En 532, Geumgwan Gaya est annexé par le royaume de Silla, l'un des Trois Royaumes de Corée au VIe siècle. La cité de Geumgwan est établie en 630, comme capitale secondaire (sogyeong) du royaume. Elle est rebaptisée Gimhae en 735, sous le règne du roi Gyeongdeok (en), dans le sud-ouest de la province de Samnyang[6],[7]. En 1896, sous le règne de Kojong, le district de Gimhae est créé. Deux ans plus tard, parmi les 18 communes rurales composant le district, sont fondées celles de Noksan et de Myeongji[7]. Les communes de Ganddong et Garak commencent à se développer en 1899. Puis, en 1906, la commune de Daejeo est intégrée au district de Gimhae[7]. En 1918, durant la période d'occupation japonaise, les communes de Daejeo et Garak sont fusionnées.

Gangseo-gu est officiellement fondé le . Dans l'ancien territoire du district de Gimhae, il rassemble 78 954 habitants sur une superficie de 170,38 km2[7]. Le premier maire de l'arrondissement est élu le [7].

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

L'arrondissement Gangseo est subdivisé en sept quartiers (dong) : Daejeo 1, Daejeo 2, Gadeokdo (île du Sud-Ouest), Ganddong, Garak, Myeongji et Noksan. Ce dernier, situé dans l'Ouest de l'arrondissement, occupe 31 % de la superficie du territoire du Gangseo-gu, et comprend une île dans le détroit de Corée[1],[8].

Transports[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Aéroport international de Gimhae.

L'arrondissement Gangseo est doté d'un aéroport international : l'aéroport international de Gimhae. Créé en août 1958, à Haeundae, sous le nom d'aéroport de Busan Suyeong, il acquiert sa dimension internationale en 1963. Treize ans plus tard, il est rebaptisé aéroport international de Gimhae, et déplacé dans le quartier Daejeo 2. Dans les années 2010, l'aéroport accueille environ dix millions de passagers par an[9],[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Marie de Gangseo, « Location & Area size » [« Situation et superficie »], sur www.bsgangseo.go.kr, (consulté le 22 décembre 2017).
  2. a et b (en) Mairie de Busan, « Autonomous districts » [« Districts autonomes »], (consulté le 22 décembre 2017).
  3. (ko) Marie de Gangseo, « 희망찬 강서구, 월별인구 검색 » [« Population mensuelle de l'arrondissement Gangseo »], sur www.bsgangseo.go.kr,‎ (consulté le 21 décembre 2017).
  4. Jeon Han, Yoon Sojung et Bruno Caietti, « Gimhae, une ville où perdure l'esprit de compétition et d'innovation de Gaya », sur Korea.net, Service coréen de la culture et de l'information, (consulté le 17 décembre 2017).
  5. Service coréen de la culture et de l'information, « Le festival de la culture Gaya », sur Korea.net, (consulté le 17 décembre 2017).
  6. a et b (en) Michael D. Shin (dir.), Owen Miller, Park Jinhoon, Yi Hyun-Hae et Lee Injae, Korean History in Maps [« Histoire de la Corée en cartes »], Cambridge, Cambridge University Press, , 200 p. (ISBN 9781107098466 et 1107098467, OCLC 894930995), p. 44-45, 53.
  7. a b c d et e (en) Marie de Gangseo, « Organization History » [« Développement historique »], sur www.bsgangseo.go.kr, (consulté le 22 décembre 2017).
  8. (en) Marie de Gangseo, « Jurisdiction » [« Juridiction administrative »], sur www.bsgangseo.go.kr, (consulté le 21 décembre 2017).
  9. Office du Tourisme Coréen, « Aéroport international de Gimhae », (consulté le 21 décembre 2017).
  10. (en) Korea Airports Corporation, « Airport Introduction » [« Présentation de l'aéroport »], sur www.airport.co.kr, (consulté le 21 décembre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]